CHRONIQUE / REVIEW

Dec Burke

Life in Two Dimensions

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

September 24, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Gravity Dream Music

Irlande

Alain Massard - October 2021

8,7

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

DEC BURKE, guitariste britannique membre du groupe très connu FROST*, est également membre fondateur du groupe britannique DARWIN’S RADIO et des DILEMMA; du bon prog métal puissant presque graisseux narrant des thèmes sur la perte, l’espoir et la course au matérialisme actuel; du rock complexe, puissant, progressiste, des ballades rock mélodiques pour son 4e album composé durant le confinement encore. On notera de fait son style enclin à des dérives guitare sur une voix forte et chaleureuse. A noter des membres de PENDRAGON, de PAIN OF SALVATION, de DILEMMA et de COSMOGRAF en accompagnants de luxe.

« Life in Two Dimensions » sur le titre rock prog des stades, assez nerveux pour rester debout, assez soft pour danser dessus bras dessous! Des chœurs en refrain qui lorgnent pop-rock, souvenir sur BON JOVI. « Emergency » bien plus nerveux au point que ça peut rappeler les riffs ravageurs des PRETTY MAIDS, rythme rapide et incisif comme l’indique le titre qui lorgne sur les CHEAP TRICK. « Sister X » suit sur le même tempo, riff effréné à la limite du hard des 80’s; un break prog apparaît à la fin pour justifier l’appartenance à ce courant ô combien ouvert. « This Time » et une ballade cool qui plonge vers les JOURNEY et autres FOREIGNER, la guitare acoustique rythmique répétitive charmeuse; un solo bien trempé vient rappeler que c’est souvent sur les ballades que l’on y trouve les plus beaux; le final avec violoncelle chaleureusement mélancolique lui donne un cachet agréable. « Sunlight » et retour à un son prog rock métal avec air enjoué jouant sur la basse tonitruante amenant le titre sur des airs connus dans notre inconscient.

« Love Steel » ROGUE MALE, MOTORHEAD au loin; ça fleure bon les 80’s avec un air clair et rapide, métallique, c’est basique; on s’attend à un titre ‘des stades’ puis une déclinaison prog arrive d’un coup sans s’en rendre compte! Attention plus complexe qu’il n’y paraît, le solo de guitare final tient bien la route. « Energy » passe comme une lettre à la note avec un air fleuve et un solo guitare qui coule de source. « Fly with Broken Wings » sur un mid-tempo, air saccadé, balade encore à la FOREIGNER; je donne cela comme exemple pour essayer de vous indiquer où vous allez partir, le son actuel, rapide, plus rythmé, fruité, longueur métronomique pesante. « Paper Fortress » avec son intro au piano, allez un peu de souvenir du ‘Images’ de SAGA; le titre part ensuite sur un air mélodique rock ballade presque en slow endiablé, les DEF LEPPARD me viennent à l’esprit sur leurs ballades émotionnelles; à mi-parcours, le break un peu fouillis, complexe avec riff hard, basse lourde et synthés virevoltants le tout faisant place à un déluge de notes pour sa guitare; petit clin d’œil sur la batterie rythmique de ‘The Knife’ des GENESIS ou des DEEP PURPLE, vous comprendrez vite. « Trap Door » pour LE titre, 10 minutes intenses qui passent vite, un peu de la folie de DEVIN TOWNSEND, des synthés psyché, des notes qui montent, qui ont de la peine à sortir des enceintes tellement c’est compacté; on part ensuite sur une ballade posée un temps avant de repartir sur le final endiablé.

DEC BURKE n’a rien inventé je vous l’assure, mais il a composé un put… de bon album rock prog mélodique. Des sonorités fraîches récentes qui lorgnent sur les 80’s sans tomber dedans, on est bien dans les réminiscences exclusivement. Un album rock qui se bonifie vers la fin avec plus de dérives progressives et qui laisse à penser qu’un peu plus de titres longs aurait fait un album majeur; je préfère la deuxième dimension de la seconde face avec un peu plus de tout, les 3 derniers étant juste parfaits.

    1. Life In Two Dimensions (5:09)
    2. Emergency (3:50)
    3. Sister X (4:47)
    4. This Time (4:37)
    5. Sunlight (4:32)
    6. Love Steel (5:03)
    7. Energy (3:19)
    8. Fly With Broken Wings (5:31)
    9. Paper Fortress (7:42)
    10. Trap Door (9:48)
    Total : 54’18’’

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Dec Burke (Frost*, Dilemma, Audio Plastik, Darwin’s Radio): Guitars, Vocals

With:
Scott Higham (Pendragon): Drums
Kristoffer Gildenlöw (Pain of Salvation): Bass
Robin Z. (Dilemma): Piano
Guilherme Aguilar: Bass, Cello
Reiner Siemens: Bass
Robin Armstrong (Cosmograf): Mixing, Mastering, Backing Vocals, Keys, Bass