CHRONIQUE / REVIEW

Archangel

Third Warning

Releases information

Release date:

March 12, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

AMS Records

Italie / Italy

Philippe André - May 2021

9,2

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

ARCHANGEL Acte 3 ou si vous préférez Gabriele MANZINI Acte 3, multi instrumentiste connu pour avoir participé aux deux premiers albums de THE WATCH et être à ce jour le claviériste de UBI MAIOR autre formation transalpine auteure de quatre disques depuis 2005.

Le premier album intitulé "The Akallabeth" de 2007 était très, très moyen pour rester poli, quelques bons passages mais rien de transcendant dans un style tendance heavy progressive. Le second album en 2013 "Tales of Love and Blood" inspiré de Dracula fut un peu meilleur mais rien d'inoubliable non plus, à noter une reprise du "Nosferatu" de BLUE OYSTER CULT, forcément écoutable puisque le matériau d'origine l'était.

C'est donc à pas feutrés que je me suis dirigé vers ce troisième album de l'Archange. Et dire que la métamorphose est totale est un euphémisme...rien de commun ou presque avec les deux disques précédents. Les huit compositions (entre trois et onze minutes) présentent un néo progressif doux voir même doucereux par moments et emphatique mâtiné de larges touches symphoniques.

La voix trafiquée sur le court morceau introductif "Technological Anguish" (8/10) me fait irrésistiblement penser aux "Days of Pearly Spencer" du peu connu David MAC WILLIAMS (1967) mais l'un des premiers et meilleurs titres de Proto Prog, qu'on se le dise, remettez-le-vous en mémoire pour nettoyer vos esgourdes ensablées. Que dire également du remarquable et fusionnel "Thetis" (9/10) placé en quatrième position, nanti d'un solo de guitare destructeur mais lyrique de Stefano MANCARELLA qui fut les six cordistes des deux premiers albums d'UBI MAIOR. Pour mon plus grand bonheur, il y a aussi deux pièces instrumentales qui pour la première porte très bien son nom "The Last Days of Beauty ", belle et énergique, les deux ne sont pas incompatibles bien au contraire (10/10) ; la seconde étant la "part two" de "The End of The World", la bien nommée "Storm over St. Andrew's Churchyard" excellente également dans un style fortement heavy (encore), puissante et mélodique malgré tout, un réel orage... (9/10).

La pièce conclusive l'épique "When the Eagle Hung His Head", de près de onze minutes rassemble tout ce que l'on peut aimer dans la musique progressive avec un piano et des claviers royaux. Un Hammond puissant (que l'on retrouve également dans la sixième pièce "Storm over St. Andrew's Curchyard" (déjà citée) une six cordes tour à tour légère et énergique voir hard rockante. Quelques échappées de flute donnent une brillance supplémentaire à cette composition, qui ne serait rien sans sa Majesté Mellotron qui illumine avec modération mais éclat le final, le genre de titre qui vaut un 11/10 !

Gabriele MANZANI bien aidé par ses invités (notamment le vocaliste Giancarlo PADULA notoirement et incontestablement meilleur que celui des deux albums auparavant évoqués) nous délivre un très bel album, qui même si l'originalité n'est pas prégnante, s'avère extrêmement agréable, gorgé d'émotion et pleinement lyrique, personnellement je ne demande rien de plus. Pour la petite histoire, Giancarlo PADULA fut le chanteur/claviériste du groupe THE FORTY DAYS, obscure formation transalpine (évidemment) auteure d'un seul album très moyen en 2017.

Que peut-on reprocher à ce disque ? Un son et une production un peu sourde comme sur le cinquième titre "The End of The World", du moins c'est mon ressenti, mais je ne suis pas ingénieur du son n’est-ce pas...Cet Archange est un bon candidat pour mon futur podium annuel.

    1. Technological Anguish (3:33)
    2. Metal into Brain (5:27)
    3. The Last Days of Beauty (4:46)
    4. Thetis (7:11)
    5. The End of the World (5:00)
    6. Storm over St. Andrew's Churchyard (4:47)
    7. Circle of Life (6:29)
    8. When the Eagle Hung His Head (10:54)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

- Gabriele Manzini: Keyboards, flute, stun guitar, backing vocals

With:
- Giancarlo Padula: Vocals
- Davide Martinelli: Drums
- Gualtiero Walter Gorrei: Bass
- Alessandro Dovì: Guitars
- Stefano Mancarella: Guitar on track 4
- Marcella Arganese: Guitar on track 5

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020