CHRONIQUE / REVIEW

Aly

Dual 1

Releases information

Release date:

November 28, 2020

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Mylodon Records

Mexique / Mexico

Mario Champagne - February 2021

8,9

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Il n'y a pas à redire, une pochette d'album aussi explicite que celle-ci sur son contenu relève du grand art. Une pyramide aztèque s'ouvrant pour libérer son âme dans l'univers sous un lettrage pouvant fouetter vigoureusement l'avidité de l'Indiana JONES qui sommeille en vous, cet expert qui cherche le trésor, que dis-je, la perle rare pour orner sa royale et précieuse discographie, afin de briller face à la plèbe, mais surtout face à sa tendre moitié, qui indifférente, confirmera sans surprise votre fantasme d'être celui ou celle qui écoute la musique que personne ne connaît, et qui sèchement renchérira en vous rappelant que vous n'avez plus de place dans votre antre musicale pour stocker un artefact de plus. Il y a de ces briseurs de magie, je vous dis !

Mais là, c'est différent, pourrez-vous rétorquer, car il s'agit de quelque chose d'unique, donc totalement justifié, car dans le contenu, il y a une réelle surprise, une unicité prisée, digne du Graal ! Une œuvre tout en nahuatl, une langue de la famille uto-aztèque parlée par près de deux millions de mexicains, proposée par Aly, guitariste mexicain, et son équipe dans ce projet musical, qui est son deuxième album solo, et où la section vocale est rendue par deux dames aux voix sublimes, qui rendent ce langage et ces mots doux comme de la soie pour les oreilles et qui devraient rendre vos jambes molles comme de la guimauve.

Au niveau thématique, cet album s'inspire des opposés et des contraires complémentaires inhérents à la nature et sur des sujets orientés sur la paix, la spiritualité et la relation que les humains ont avec tout ce qui les entoure. L’ensemble sous une forme musicale tout actuelle totalement digeste et fluide et d’un bel acabit. Dès le premier titre, la magie opère, grâce à une guitare délicate et l'ensemble des autres instruments qui ne font jamais dans la démesure, laissant la place au chant. Chant de Mme MATA qui collabore sur ce titre, et le sixième, qui au niveau stylistique m'a immédiatement rappelé le disque de TAIMA et sa chanteuse inuk, Mme Elisapie ISAAC. Tout y est harmonieux, du bonbon. Sur le titre suivant, « In Tocemihtoliz in Tiyolizque », on découvre la voix de Mme CYWIAK, un tantinet plus enfantine au niveau intonation sur un air néo-prog, avec un fond de claviers pieux et une guitare discrète, et des changements de rythme en nombre suffisant pour bien confirmer que nous sommes en territoire Prog connu, dans le genre IQ. Son chant est encore mieux sur « Mochi Hueliti Tlapatlaz » où le transfert de charge émotive des passages calmes contraste avec la section plus hard prog où Aly fait grincer sa guitare. Les frissons sur les bras ! La suite, « Ixpohpoyotl » nous offre une intro géniale à la guitare cristalline, qui tout au long du titre m'a fait penser à des compositions du groupe australien THE CHURCH. Si vous restez insensible au charme de la voix de Mme CYWIAK sur « Ipanyo Poliuhqui », c'est qu'on vous a volé votre cœur. Prenez votre pouls! Aucune idée de ce qu'elle raconte mais j'adhère à cet hymne aux passages typés SCORPIONS, avec une guitare parfois lourde à la METALLICA, souvent hurlante et pleureuse. Un chant nuancé et suave porté par la prestation sobre de toute l'équipe.

Un jeu un plus dans le blues pour Aly, sur « Necaliliztli » où Mme MATA à la voix plus grave et mature, assure les notes sur la longueur. Atmosphère planante. Équilibre parfait de toutes ces notes qui se marient en harmonie. « Ipolaquiliz » et « In Yahualtic » poursuivent dans la même veine, en étant tout aussi planantes avec leur atmosphère éthérée et folk, où la voix fait souvent œuvre d’instrument.

Changement de style sur « Itlapatlaliz », plus dynamique, où les percussions font leur marque, avec de fortes réminiscences de IQ dans les claviers et la guitare. Excellente pièce qui devrait plaire à tous, étant probablement celle qui est la plus Prog. Pour finir, en mode guitare classique, « Oc Uehca Mehua » qui mélange passages de grande classe, claviers siffleurs, moments de recueillement, guitares mutines et mutantes, qui passe d'un style à l'autre, dans une composition à la complexité bien balancée où l'on retrouve le premier long passage instrumental de cet album, car depuis le début le chant était roi. Le titre à ne pas manquer sur cet album pour capter la virtuosité de cette équipe.

Cela ne m’arrive pas souvent de tomber sur un album aussi fascinant par sa singularité. Un album bien équilibré, pour lequel je m'attendais à entendre un tsunami de guitares, étant donné la spécialité de son créateur mais en fait, c'est surtout un album de chants, émouvant, relaxant, jamais ennuyeux, avec ce langage rare qui se prête merveilleusement bien au chant, tellement il est empreint de douceur. Les voix de ces dames sont des bijoux précieux qui m'ont parfois mis les larmes aux yeux! Et Aly a su créer un écrin parfait pour soutenir le chant de ses anges. Un ensemble de chansons familières pour sa musique, un assemblage réussi de tout ce qui plait, qui fait que le tout s’absorbe comme un « comfort food », comme le sucre à la crème de maman. Sans effort et réconfortant.

Dans mon cas, il s'agit là d'un artefact de polycarbonate pour lequel une pieuse quête sera sûrement requise malgré le risque de déplaire à ceux qui disent que la salle des trésors a atteint sa capacité maximum. Titres préférés : « Oc Uehca Mehua ». Prenez également note de ceci ! Prochainement en 2021, la deuxième partie « Dual II » nous est promise. Aly travaille sur un album instrumental de six titres de longue durée. A suivre! Bonne découverte !

    1. Xie in Cemanahuatl (6:07)
    2. In Tocemihtoliz in Tiyolizque (06:57)
    3. Mochi Hueliti Tlapatlaz (05:07)
    4. Ixpohpoyotl (7:18)
    5. Ipanyo Poliuhqui (4:23)
    6. Necaliliztli (4:33)
    7. Ipolaquiliz (6:35)
    8. In Yahualtic (6:39)
    9. Itlapatlaliz (4:45)
    10. Oc Uehca Mehua (8:40)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Aly - Classical & Electric Guitars
Victor MIRANDA - Bass, Double Bass, Fretless Bass
Carlos OROZCO -Bass
Ulises GUTIERREZ - Keyboards
Emmanuel HERRERA - Drums
Cecilia MATA - Vocals
Dany CYWIAK - Vocals

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020