CHRONIQUE / REVIEW

Agusa

En Annan Varld

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

September 10, 2021

Format:

CD, Vinyl, Digital

Label:

From:

Kommun 2

Suède / Sweden

Philippe André - October 2021

9,2

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

AGUSA quatrième livrée en cette fin d'année 2021. Quatre musiciens à la base à leurs débuts en 2013 qui sont dorénavant cinq. Le batteur originel Dag STROMKVIST décida de parcourir le monde et plus particulièrement le sous-continent indien et fut suppléé par Tim WALLANDER et à l'orée de l'année 2015, Jenny PUERTAS à la flûte devint le cinquième membre du groupe de MALMO, voici pour la partie historique.

Dans ce nouvel opus "En Annan Varld", deux titres seulement mais d'une durée assez inhabituelle et qui plus est deux titres instrumentaux, l'un de vingt-cinq minutes, le second de vingt et une.

‘’Sagobrus’’ (25:01) : le plus long des deux est une merveille de rock symphonique et diamantique. Une pièce plein d'entrain, avec de nombreux breaks changeants, mettant en vedette Jenny PUERTAS et sa flute omniprésente et jouée sur des tons variés, n'ayons pas peur des comparaisons nous retrouvons ici la brillance d'un autre combo suédois célèbre ANGLAGARD, le Hammond lui aussi très présent ajoutant fortement à cet aspect spectral de la musique, un passage purement GREENSLADE de 1973 autour de la quatrième minute puis autour de la seizième (ah cet orgue entêtant !) pour les vieux qui connaissent et puis vers la dix-huitième minute une réminiscence camélienne marquée que ce soit pour la flute (Andy LATIMER) ou l'orgue encore (feu Peter BARDENS), "Lady Fantasy" ou "Lunar Sea" ne sont pas si éloignés même si les références semblent osées, nous y sommes (10/10), remarquable et probablement involontaire.

‘’Uppenbarelser’’ (21:12) : donc le plus court (sic) est beaucoup plus atmosphérique voir planante sur un rythme ralenti pendant les quatre premières minutes puis devenant plus dynamique avec l'intervention de la guitare électrique de Mikael ODESJO. Retour de la douceur avec un long passage de flute agrémenté du Hammond de Roman ANDREN, bien soutenu par une grosse partition de la quatre cordes (Simon STROM) et les percussions de Tim WALLANDER (les claquettes originales de la dixième minute). La partie centrale de ce second titre nous renvoie immanquablement aux premiers albums de PINK FLOYD et des titres emblématiques comme "Interstellar Overdrive" ou "Careful with that Axe Eugene", c'est d'une rare puissance mélodique et émotionnelle dans une démarche fortement psychédélique (9/10).

Résumé de la CHOSE, si vous aimez ANGLAGARD, CAMEL, PINK FLOYD et GREENSLADE (entre autres), ainsi que le tout instrumental comme votre serviteur, n'hésitez pas, foncez.

    1. Sagobrus (25:01)
    2. Uppenbarelser (21:13)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

- Mikael Ödesjö: Guitar
- Roman Andrén: Keyboards
- Jenny Puertas: Flute
- Simon Ström: Bass guitar
- Tim Wallander: Drums