CHRONIQUE / REVIEW

Adam Jurczyński

My Love And My Passion

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

January 20, 2021

Format:

CD

Label:

From:

Lynx Music

Pologne / Poland

Mario Champagne - May 2021

8,0

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

La Haute Silésie, région du Nord de la Pologne, semble représenter un bon vivier d’artistes. Après Wojciech CIURAJ et WALFAD, originaires de cette région, voici Adam JURCZYNSKI, guitariste, chanteur, claviériste et compositeur de son deuxième album solo, qui fait suite à « Beyond the Horizon » de 2019. Avec sa guitare à six cordes, il nous invite dans un voyage musical aux différents registres, entre hard rock très entrainant, romantique, et avec une touche de métal bien cinglant. Cependant, j’hésiterais à le classer dans la pure catégorie rock progressif. La catégorie « hard rock », le caractérise mieux. Un album où les pièces instrumentales sont prédominantes, souvent de très court format, mais la chansonnette est quand même tirée sur trois titres avec une belle voix basse qui assure. Un chant très clair qui tend souvent vers la narration, et dont la voix sait se rendre rugueuse au besoin, à la limite des grognements comme vous pourrez l’entendre dans la très métallique "Storm In Your Soul".

Dans cette aventure, il est assisté de son fidèle Bobi à la batterie, qui était également présent sur son premier album. On y retrouve également, Michał BOROWSKI au saxophone, dont les prestations sont rendues avec brio, et Barbara KACZMAREK au violoncelle, sur un titre qui sort carrément du lot et qui m’a beaucoup plu. J’ai eu la chance récemment d’analyser plusieurs albums de guitaristes mais, sincèrement, pour les amateurs de six cordes, Adam JURCZYNSKI sort du lot et possède des atouts certains pour les séduire. Un talent de compositeur délivrant des sonorités variées, subtiles et mélodiques dans différents styles, avec fougue ou tendresse, avec une appréciable tendance vers la lourdeur bien évidente qui résulte sûrement de sa participation aux formations prog métal OBERSCHLESIEN et NEW OBERSCHLESIEN.

L’album débute et se termine avec deux courts titres instrumentaux qui sont liés, à savoir, « Intro - Open Mind », et le dernier « Dżoana », qui est le nom de sa copine, où l’on retrouve des motifs de guitare délicats, planants, joués calmement. L’intro avec son ambiance sereine, suggère des grands espaces dans le style de ce qu’a l’habitude de nous offrir Richard SEGUIN. Dans le second titre, le vilain garçon qui se verse un grand verre pendant sa prestation, nous balance un hard rock solide, avec des percussions massives qui font vibrer les haut-parleurs, avec guitares hurlantes en prime. Vient ensuite la superbe collaboration des claviers et du violoncelle « I Remember ». Totalement détonant par rapport au reste de l’album, il fait figure d’exception, car cet instant de classicisme mélancolique de grande classe laisse sa marque, et j’aurais bien aimé en entendre plus car deux minutes, cela est vraiment trop court.

JURCZYNSKI offre des prestations vocales sur « Me, Angel and Coffee », « The Lost Dream » et « Storm In Your Soul ». Sur la première, un titre hard rock aux aspects gothiques, et la dernière, il chante dans le même style que Jerry Wayne HUSSEY, le chanteur de la formation THE MISSION, un chant qui rappelle le style « prophète d’apocalypse désabusé ». Avec « The Lost Dream », on a droit à six minutes de « Dream Pop Prog » gothique dans le style des années 90, pouvant rappeler THE CURE, au tout début de cette chanson, mais un titre qui se muscle progressivement, pour amener par la suite une superbe séquence de saxophone accompagnée d’effets de voix langoureux et de synthés très « space ». A mon avis, le titre le plus proche du Prog dans cet album.

Dans les titres d’obédience « hard rock », « Balere Il Vulcano » balaie le spectre des sonorités de Van Halen et METALLICA, avec la cithare en toile de fond qui ajoute de la texture dans ce mur de son. « Windows to the Stars », qui donne l’impression d’un enregistrement « Live », et « Up and Down », dans la catégorie de ce qui brasse au maximum, sont deux titres à haute intensité énergique, la première plus « groovy », la seconde, étant une locomotive à vapeur fendant l’air sur un train d’enfer. Mais la bête sait se faire agneau comme en témoigne la ballade « Evening with You » et la douce finale dédiée à sa douce.

Il s’agit d’un album assez intéressant au niveau hard rock, et même pour ces quelques incursions en mode plus lourd dans le style Prog métal. Un disque qui ne révolutionne rien au niveau du genre mais qui constitue une belle vitrine pour mettre en évidence le talent de ce musicien, qui a quand même créé un assemblage de titres tous aussi agréables les uns que les autres et qui demeure très agréable à écouter. Comme points positifs, on notera la production qui est très bonne, les ambiances variées, le chant tout à fait correct et la performance irréprochable des musiciens. Titres préférés: « I Remember », « Up and Down » et « The Lost Dream ». Bonne découverte !

    1. Intro-Open Mind (2:20)
    2. Drinks And Drive (3:37)
    3. I Remember (2:13)
    4. Me, Angel And Coffee (3:31)
    5. Balere Il Vulcano (3:21)
    6. The Lost Dream (6:09)
    7. Window To The Stars (4:49)
    8. Up And Down (4:14)
    9. Evening With You (2:52)
    10. Storm In Your Soul (7:57)
    11. Dzoana (2:57)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Adam JURCZYNSKI - Guitars, Vocals, Bass, Keyboards, Sitar
Michał BOROWSKI - Saxophone
Barbara KACZMAREK - Cello
Bobi - Drums & Percussion