CHRONIQUE / REVIEW

The Ikan Method

Blue Sun

Releases information

Release date:

April 26, 2020

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Ma.Ra.Cash Records

Italie / Italy

Philippe André - June 2020

8,6

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Nous voici donc face à un projet et non pas un groupe établi comme cela arrive assez fréquemment dorénavant." Blue Sun " est le premier album de THE IKAN METHOD, un album de rock progressif inspiré des grands groupes du renouveau progressif des années quatre-vingt et quatre-vingt-dix. Sans oublier l'influence perceptible de GENESIS en particulier. Toutes les compositions sont l'oeuvre de Luca GROSSO rencontré auparavant dans PROJECTO, NARROW PASS ou encore THE ROME PRO(G)JECT et sont riches en mélodies, mettant en valeur les instruments solistes, soutenus par une base rythmique solide. Pour ce qui est des compétences et des expériences des autres musiciens je vous renvoie au site de THE IKAN METHOD www.theikanmethod.com qui est fort complet sur le sujet, les développer ici serait trop complexe et n'aurait pas vraiment de sens...

L'atmosphère générale de l'album est empreinte d'une trame très mélancolique qui raconte les sensations et les expériences personnelles et partagées, de la période sombre de notre société telle que nous la vivons à l'heure actuelle sous la forme d'un concept.....Luca GROSSO a choisi la langue anglaise pour son Soleil Bleu, vous savez évidemment que je préfère quand les italiens chantent dans leur langue maternelle, mais ici le dénommé Davide GARBARINO s'en sort ma foi fort bien tout au long des cinquante-deux minutes de l'oeuvre, un point positif pour l'appréciation globale de l'album.

"The Great Opening" porte bien son nom, une bonne première moitié chantée et un final instrumental de plus de deux minutes trente qui met en valeur la six cordes de Marcello CHIARALUCE pour la première et pas la seule fois du disque, nous le verrons plus loin (8/10). "The Journey" est le plus court mais aussi l'un des tous meilleurs titres de l'album, instrumental, complètement dominé par les guitares même si les claviers offrent un brillant répondant avec un nappage idoine (9/10). "No More Lies" qui s'en vient ensuite, après une introduction claviéristique que n'aurait pas dédit Tony BANKS, s'avère très rock, énergique, entrainant même, mais sans grande originalité, j'avoue avoir un peu de mal avec ce titre, pas mauvais mais trop basique.....(7/10). En quatrième position, le second titre instrumental "The Long Way to Madness", qui met plus en valeur les claviers même si la guitare est toujours très présente avec un rythme un peu martial comme était capable de le faire la Genèse dans sa prime jeunesse ou bien pour rester da l'autre côté des Alpes le PREMIATA FORNERIA MARCONI historique, du moins celui de ses albums les plus marquants (8/10).

Et voici l'orage qui illumine ce "Blue Sun" de toute sa splendeur, non seulement le titre le plus long (pur hasard évidemment), celui qui s'avère le plus original aussi, introduit par un céleste mellotron et traversé par les brillantes circonvolutions flutées de Giacomo GROSSO, c'est globalement beau, énergisant dès la troisième minute et diablement rock n' rollant tout en restant mélodique, ne manquez pas le solo de synthétiseur entre la septième et la neuvième minute, seul reproche une fin trop abrupte.......(9/10). Vous avez dit "Abrupte" ? Comme le sera la fin du morceau suivant "Golden Cage", totalement réminiscent là encore du PFM de "Chocolate Kings", le phrasé vocal de Davide GARBARINO me faisant irrésistiblement penser à celui de Bernardo LANZETTI, un morceau très rock, même si ce n'est pas du métal non plus, qui met bien en valeur les instrumentistes solistes ! (8/10).

Il n'y a pas de perte de temps pour tout le monde surtout pour Luca GROSSSO et ses partenaires de jeu musical avec l'antépénultième pièce de cet opus, une pièce instrumentale puissante et lyrique à la fois qui pose Marcello CHIARALUCE comme l'architecte en chef de THE IKAN METHOD (il n'est pas professeur émérite de guitare par hasard), une pièce qui est une ode à la six cordes tout simplement remarquable et remarquée, nous n'irons pas jusqu’à dire qu'il joue plus vite que son ombre mais nous n'en sommes pas loin..... (9/10). Il nous reste au menu le morceau éponyme "Blue Sun" instrumental aussi, brillant aussi, illuminé par la guitare aussi, mais avec une fin en douceur, ouf...(9/10). Un petit bémol pour terminer le disque avec "Changes", trop simpliste pour convaincre le vieux fan de musique progressive qui sommeille en moi, une pièce qui s'écoute distraitement sans plus, un peu trop chanson en fait (7/10).

Globalement une oeuvre de qualité qui peut prétendre à une place dans un top 10 annuel, tout dépendra de la qualité des parutions du second semestre 2020.

    1) The Great Opening (6:24)
    2) The Journey (4:46)
    3) No More Lies (6:42)
    4) The Long Way to Madness (5:49)
    5) The Storm (9:05)
    6) Golden Cage (06:53)
    7) Time Lost (7:37)
    8) Blue Sun (5:21)
    9) Changes (5:41)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Luca Grossso: Drums, keyboards
Marcello Chiaraluce: All guitars
Davide Garbarino: Lead vocals
Fabio Zunino: Bass guitar

With:
PJ Abba (Nathan): Keyboard solo on track 7
Giacomo Grosso: Flute on track 5
Andrea Protopapa: Keyboards live
Giovanni Giordano: Guitars live

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020