CHRONIQUE / REVIEW

vovk

lair

Releases information

Release date: May 22, 2019

Format: Digital

Label: Auto-Production / Self-Released

From: Ukraine 

8,0

Mario Champagne - October 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

VOVK en ukrainien signifie loup et « Lair » veut dire repaire.  Nous avons donc affaire cette fois-ci à de jeunes loups des caves de Kiev, qui viennent nous hurler fièrement leur premier cri du cœur, leurs musiques et chansons qui ne laissent pas indifférent à condition que vous leur accordiez plusieurs écoutes. On y retrouve à la basse et au chant Oleksandr KUTS, Oleksii CHERVONIAK à la guitare et au chant, et Dmytro KRASNENKOV qui tape sur les fûts.  Quelques artistes invités contribuent à cette œuvre par leurs talents dont Igor CHEREPANOV qui joue de la thérémine sur « Ancient Times », Katya GAPOCHKA offre un support vocal sur la chanson “Forest” et Igor SYDORENKO officie comme leader vocal sur « My Own Private Thoughts ». Le groupe adopte plusieurs influences musicales pour délivrer un son qu'on pourrait qualifier de « hard stoner rock » ou « Post hardcore » avec des passes de polyrythmie bien évidentes, donnant un mélange des genres à développement très long nous amenant sur une voie progressive. Quant aux paroles des chansons, toutes écrites par Oleksandr KUTS, elles expriment les aspects de la vie d'un héros qui cherche constamment à trouver sa place dans le monde, opposant sa personnalité à la société et aux croyances des autres.

 

L'album démarre en trombes avec « Endless Waterfall » avec un style hybride « hardrock » presque Punk » bien plaisant. Vocalement, cela passe bien, l'harmonie des voix entre les compères étant parfaite. Le rythme musical varie sans arrêt, mené par la basse, qui instaure une belle mélodie accrocheuse, avec une succession de passage plus ou moins « hard » se succédant l'un derrière les autres. On ne peut demander mieux pour ouvrir un album avec ses « beats » addictifs.  « Ancient Times », débute très fort également, mais sonne vraiment « punk » avec le vocal du genre qui va avec.  Chaotique à souhait, en mode pleine vitesse, et une volonté de présenter des rythmes cassés pour finalement passer vers un mode plus planant très agréable, pour finir, dans un crescendo musical et vocal beaucoup plus chargé qui se termine abruptement. Dans un autre genre, « Something» s’élance sur une ambiance planante mystérieuse, nous offrant par la suite un « heavy stoner » des plus agréables. Le contraste musical et vocal demeure très particulier, alternant sons pesants et voix claire. On a droit à quelques passages légers de « growl » en arrière-plan, et vers le milieu de la pièce, on fait face à superbe variation de rythme avec la guitare qui vole le show, dans le calme, entre bruits de corde individuelle et alternance de pesanteur salutaire, dans un style proche de ELDER, que les fans de ce groupe pourront certainement apprécier.

 

Vient ensuite « Forest », avec ses bruits de nature, de vent, de pluie, d’orage, accompagnés de percussions de style « tam tam », et de guitare sur une douce mélodie, contraste énorme, en considérant ce qui a été proposé jusqu'à maintenant. La voix douce au timbre triste est parfaite pour le genre. Le tout monte également en crescendo au niveau rythme, et malgré sa courte durée, se montre bien construite et efficace. Sur « The Last Ship Above the Sky », flirtant avec les neuf minutes, le chanteur projette une voix déchirée et enragée sur une pièce où la basse prend encore le contrôle. Les passages musicaux, très « heavy », et répétitifs, sont réalisés avec une grande maîtrise, y incorporant ici et là, une polyrythmie aux sons lourds et bruts, suivi de polyrythmie aux sons plus clairs.  Pour compléter, un «stoner» encore plus pesant et lourd!  On en prend plein la gueule au niveau basse avec en toile de fond une atmosphère « space rock » qui s'imprègne subtilement. Le tout se termine avec «My Own Private Thoughts», avec également neuf minutes de montagnes russes. L'intro chantée pourra possiblement en faire déchanter plusieurs avec ses paroles probablement explicites. Mais qu'à cela ne tienne, passé cette section plutôt chaotique qui dure jusqu'au tiers de la pièce, on aborde une section instrumentale intéressante où l'imagination fertile des musiciens de VOVK fait mouche, car ils nous déstabilisent sans arrêt, là où on commençait à prendre ses aises, ils nous changent le style immédiatement alternant du «punk hardcore» au «heavy stoner».  Et aux trois quarts de la pièce, on nous laisse tomber en apesanteur avec une belle section planante, qui ne dure qu'un temps, pour le rappel d'un « heavy heavy stoner », pour conclure ce chaos!  Bien pensé!  Bien visé!

 

Personnellement, j'ai bien aimé la prise de risque de ces ukrainiens. Ils ont énormément de toupet, car ils font fi des conventions et s'amusent à nous égarer et nous étourdir. Les fans d'ELDER et de MASTODON devraient apprécier en y trouvant quelques repères. Ils ont plein de bonnes idées, et si vous vous donnez la chance d’écouter ses jeunes loups à plusieurs reprises, à mon avis, vous devriez y trouver de quoi pour vibrer et même hurler. Bonne découverte !

 

PISTES / TRACKS

 

  1. Endless Waterfall (6:12)

  2. Ancient Times (3:12)

  3. Something (7:40)

  4. Forest (3:50)

  5. The Last Ship Above The Sky (8:40)

  6. My Own Private Thoughts (9:11)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Oleksandr KUTS - Bass, Vocals

Oleksii CHERVONIAK - Guitars, Vocals

Dmytro KRASNENKOV - Drums

Special guests:

Igor CHEREPANOV – Theremin on “Ancient Times”

Katya GAPOCHKA – Backing vocals on “Forest”

Igor SYDORENKO – Vocals on “My Own Private Thoughts”

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019