CHRONIQUE / REVIEW

vinsta

drei deita

Releases information

Release date: October 18, 2019

Format: Digital, CD

Label: Trollmusic

From: Autriche / Austria

8,0

Alain Massard - November 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

VINSTA est un groupe qui sort son 3e album cette année dans une veine métal death mélodique avec quelques sonorités folkloriques et quelques espaces métal prog mélancoliques. À certains moments, on croit même entendre des chœurs sud-américains, mais c’est bien du Tyrol que les voix sont tirées.  Sur 50 minutes top chrono, VINSTA sous la houlette de son mentor à tout faire Christian HÖLL, nous amène sur la voie qu'OPETH, AMORPHIS, DARK TRANQUILITY, KAUAN ou même TENHI ont pu semer en leurs temps. Les ambiances sont plutôt axées sur du rock folk et il faudra se plonger au milieu de chaque titre pour apercevoir les circonvolutions prog qui nous intéressent.

 

Après l'intro instrumentale avec vent, chœurs et petite clochette, « Weisse Deckn » amène une atmosphère death de par la voix monolithe et les guitares ensorcelées; titre présentant vers le milieu un côté folklorique avec des violons luxuriants et des chœurs du cru. Cette singularité de breaks va perdurer tout au long de l’album. « Oafocha Loda », avec son intro à la guitare acoustique et un creshendo va lorgner sur les contrées dépressives et mélancoliques d’ANATHEMA et de TENHI.  La 2e partie plus pesante ramène le groupe vers sa sonorité d’origine, puissante et avec voix en langue natale; fin avec violon et piano monocorde. « Raunocht » et « Fiachtn » partent sur le même rythme. C’est fort, la mitrailleuse est de sortie avec des riffs lourds, mélodiques et monocordes. Petit break spleen violoncelle avant de finir en déluge apothéose.  Dans « Fiachtn », ce sont des chœurs typiques bavarois qui créent la particularité. Ensuite un déluge de feu, une basse omniprésente et imprimant le rythme, un son à la VOIVOD, et une voix limite gutturale comme ce qu’on peut entendre avec NIGHTWISH et EPICA et les voix d’hommes de ces groupes. À noter ici un superbe solo plaintif, jouissif et une rythmique dans la lignée de MY DYING BRIDE.

 

« Drei Deita » est pour moi le titre le plus sage et le plus élaboré de cet album. Les sonorités vont rechercher dans le courant d’EMPYRIUM à leurs débuts et de TENHI pour les ambiances plus sereines. Le violon d’intro est magnifique, l’atmosphère bien dépressive et l’ambiance surnaturelle, froide, austère et très reposante.  La voix presque phrasée dans la langue des autrichiens amène un peu plus de froideur et l’air devient d’un coup complètement prog; assurément mon titre préféré. « Tiafn » redonne du son nerveux, lourd, un déferlement de notes death heureusement vite coupé par une voix et une guitare plaintive. Ce titre est un long air reprenant un peu ce qui a pu être proposé tout au long de l’album, c’est presque enivrant. « Einklong » enchaîne avec le dernier titre tout en finesse : yodel à nouveau limite hypnotique, le tout bercé par une guitare mélancolique proposant une émotion de joie.

 

VINSTA permet par cet album de naviguer sur les contrées froides et désertiques des Alpes, tout en finesse, mais aussi avec plein de vibration. Des passages mélodiques succèdent à des climats lourds, mais eux-mêmes souvent recoupés par des ambiances folk ou mélancoliques évitant finalement de se cantonner à une succession de titres similaires. Les notes folkloriques amènent un cachet singulier à cet édifice avec yodel et dulcimer d’origine. Au niveau des textes, encore des complaintes sur l’Homme de notre monde errant de ci de là et rencontrant ses ancêtres à un moment donné de sa vie, l’amenant à changer de fait la vision qu’il avait de lui-même. VINSTA fait dans le rock sibérien, scandinave ou tout simplement alpin, alors couvrez-vous bien avant d’enchaîner une deuxième écoute, vous risquez de vous brûler si vous n’êtes pas avertis!

 

PISTES / TRACKS

 

01. Ausklong (0 :32)
02. Weisse Deckn (9 :25)
03. Oafocha Loda (5 :29)
04. Raunocht (6 :43)
05. Fiachtn (7 :36)
06. Drei Deita (6 :07)
07. Tiafn (9 :42)
08. Einklong (3 :41)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Christian Höll : All instrumentations and vocals

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019