CHRONIQUE / REVIEW

vasil hadzimanov band

lines in sand

Releases information

Release date: November 1, 2018

Format: Digital, CD

Label: Moonjune Records

From: Serbie / Serbia

8,0

Daniel Couturier - January 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Voilà un 7ème album pour Vasil HADZIMANOV et sa troupe de musiciens aguerris.  Le deuxième à paraître sous l’étiquette de MOONJUNE Records dont le catalogue passablement impressionnant propose des noms bien connus tels « Soft Machine », « Arti & Mestieri », « DFA », « Finisterre » et « Dialeto » pour n’en nommer que quelques-uns.  Vous aurez deviné que Vasil HADZIMANOV Band donne dans le jazz fusion à l’instar de la majorité des groupes du label précédemment nommés.  D’origine serbe, HADZIMANOV, compositeur et arrangeur se rend aux États-Unis où, il obtient en 1995 son diplôme du « Berklee College of Music » de Boston.  Certainement innovateur, ce pianiste cultive une passion pour le jazz et les autres formes de musiques en effleurant au passage le rock progressif tout en conservant ses influences ethniques.  Voilà pour la petite histoire.  Du côté de la production, l'album est modélisé typiquement jazz et donc, on n’a pas de basse ronflante ni de grosse caisse à tout fendre.  Le mixage découpe très bien l’image sonore, on distingue clairement tous les instruments.  La masterisation est excellente, la dynamique des instruments a été sauvegardée. Le tout a été exécuté à la perfection.

 

L’album recèle 12 pièces et « Line in Sand » ouvre celui-ci sur un battement de toms de Brojan  IVKOVIC.  Très tôt s’insère un chant mauresque se voulant envoûtant mais que personnellement me fait l’effet contraire.  Du reste, la pièce prend son envol sur une batterie exaltante décorée d’un solo de guitare émulant le ZAPPA de « Joe’s Garage ».  Le piano électrique se met de la partie avec un jeu mature à la saveur d'un Chick COREA.  Malheureusement, le chant est ramené à une minute de la fin et donc, mon plaisir n’aura duré tout au plus que 2 minutes 42 secondes sur les 6 minutes que fait la pièce.  Bon pour la suite, c’est « Mr. MoonJune » qui démarre sur les chapeaux de roues.  La guitare électrique donne le riff de départ, le sax se met de la partie et on est bon pour un groove de jazz plutôt free.  Dépouillement total sur l’intro de « San Snova » ou seul le piano envoi la note.  La constituante se révèle très enthousiaste avec la guitare jouée en tierce pour un fil conducteur sans équivoque jusqu’à maintenant.  Si jusqu’à maintenant, je n’étais pas convaincu, là je le suis.  Le résultat est un bon présage pour la suite, voyons voir ce que donnera « Lost ».  Celle-ci s’installe très bien avec la précédente et cette fois-ci, l’apport de Marta HADZIMANOV au chant est de bon aloi et est pertinent à l’œuvre qui donne résolument dans le jazz avec des parties solos de piano et guitare.  Les pièces suivantes « Kazi », « Kazi Gradiska » et « Maklik » étanchent ma soif et me rendent encore moins frileux.  « For Clara » nous propose un Dean BOWMAN chaleureux et convainquant en première moitié pour se développer sous les percussions, piano électrique et solo de saxophone.  Une pièce rafraîchissante et pleine de vitalité. « Waiting For… » est une pièce de transit introduisant un « Freedom From The Past » qui quant à elle, reflète un profond respect pour les traditions musicales serbes.  Un jazz mélangé à un sous-genre classique des Balkans, pas facile de catégoriser.  Disons que pour la partie de basse et de batterie, ça groove solidement.  «Ratnici Podzemlja » reprend la recette de « Mr MoonJune » avec consistance, une pièce entraînante qui remet les pendules à l’heure.  Elle aurait tout aussi bien pu être créée pour accompagner un jeu vidéo, elle nous surprend dans des détours inattendus et toujours efficaces.  Pour clore l’album, « Rege Hadzi » donne le tempo sur des notes de piano grisantes qui nous transportent sans ambivalence vers un changement de décor sublime.

 

En conclusion, un bon album de jazz fusion qui par ailleurs, n’effleure le progressif que très légèrement.  Dans ma bibliothèque musicale, il se positionnerait plus du côté du « Electric Band » de Chick COREA ou d’un Peter ERSKINE plutôt que de « Soft Machine », « Jean-Luc PONTY » ou bien « Gong ».

 

PISTES / TRACKS

 

  1. Lines In Sand (5:42) vidéo

  2. Mr. MoonJune (6:59)

  3. San Snova (4:36)

  4. Lost (5:26)

  5. Kazi (2:25)

  6. Kazi Gradiska (4:39)

  7. Maklik (5:26)

  8. For Clara (6:02)

  9. Waiting For... (1:46)

  10. Freedom From The Past (4:44)

  11. Ratnici Podzemlja (4:21)

  12. Rege Hadzi (7:15)

        Total 59:21

Musiciens / MUSICIANS :

 

VASIL HADZIMANOV - keyboards

BRANKO TRIJIC - guitar

MIROSLAV TOVIRAC - bass guitar

BOJAN IVKOVIC - percussion, vocals

PEDJA MILUTINOVIC - drums

with special guests:

RASTKO OBRADOVIC -saxophone (2, 8)

MARTA HADZIMANOV - lead vocal (4)

DEAN BOWMAN - lead vocal (8)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019