CHRONIQUE / REVIEW

unforseen motion

serendipity

Releases information

Release date: April 1, 2019

Format: Digital

Label: Layered Reality Production

From: Pays-Bas / Netherlands

8,0

Benoit Rancourt September 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

UNFORESEEN MOTION se veut d’abord le projet musical solo du guitariste et compositeur néerlandais Jelmer HERTOG. Inspiré de groupes tels que WINTERSUN et CHILDREN OF BODOM, HERTOG aura mis plusieurs années avant de finalement mettre « Serendipity », son premier album complet, sur la table… ou plutôt sur le web. Strictement instrumental, ce disque contient sept chansons aux styles plutôt variés. Cependant, le tout est toujours très symphonique, puissant, mélodique, rapide et complexe.

 

Les pièces « Striving For Power » et « Tardio » démarrent l’album sur un ton plutôt black métal de par les quelques élans de guitare, de basse et de batterie plutôt déjantés (dans le bon sens du terme).  Cependant, chaque titre ne pourrait correctement être classifié dans un genre précis aussi simplement puisque les minutes ont beau se suivre, elles ne se ressemblent pas pour autant. Comme troisième chanson, « Venomous Cocktail » est mon coup de cœur sur l’album.  À la première écoute, son introduction contraste tellement avec les dix minutes précédentes qu’il est pratiquement impossible de ne pas trouver le tout un peu loufoque. Très mélodique, la guitare y est étonnamment plutôt gaie, bien qu’agressive du même coup. Voilà là un beau tour de force en tant que composition qui sait surprendre encore l’auditeur, même après plusieurs écoutes.

 

Plus lente dans son ensemble, « The Hidden Force » se veut ensuite construite sur la base d’un simple air au synthétiseur autour duquel un crescendo constant transporte l’auditeur vers une finale beaucoup plus power métal.  Cela vient mettre la table pour « Words Are Not Enough » qui elle est plus rythmée et folk métal. Comme dans chacune des pièces précédentes, le trio de musiciens y démontre beaucoup de savoir-faire, une fois de plus autour d’une mélodie assez intéressante. Alors que les chansons défilent à la vitesse de l’éclair, débute ensuite « The Unforeseen ».  La batterie programmée, les airs de guitare et les orchestrations s’y apparentent à une pâle imitation de certaines pièces plus rapides de la formation « Rhapsody Of Fire ».  Comme dernier titre de l’album, « War Ends Nothing » clôt naturellement l’album de façon puissante et extrêmement rapide, dans la même veine que son prédécesseur.

 

En conclusion, cet ouvrage que nous offre UNFORESEEN MOTION est court, mais très chargé en contenu. Comme plusieurs genres de la famille du métal y sont touchés, beaucoup peuvent y trouver leur compte. L’absence de lignes vocales ne se fait pas tellement sentir non plus puisque les courtes pièces évoluent relativement rapidement. Un point clairement moins positif est l’absence d’un batteur dans la formation. Bien que les rythmes programmés avec soin soient en général plutôt variés, il est difficile de faire abstraction d’une inévitable redondance à travers les diverses transitions des différentes chansons.  Ceci étant maintenant dit, « Serendipity » mérite quand même certainement l’attention des amateurs de métal qui déménage!

 

PISTES / TRACKS

 

  1. Striving For Power (5:52)

  2. Tardio (3:55)

  3. Venomous Cocktail (4:31)

  4. The Hidden Force (3:55)

  5. Words Are Not Enough (4:01)

  6. The Unforeseen (5:13)

  7. War Ends Nothing (4:12)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Jelmer Hertog : Guitars, Synths, Orchestrations

Ivar de Wit : Bass

Richard Pouw : Keyboards

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019