CHRONIQUE / REVIEW

the tronosonic experience

i i : the big blow

Releases information

Release date: February 15, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Apollon Records

From: Norvège / Norway

8,6

Marc Thibeault - February 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

L’album «II: The Big Blow» est le deuxième album instrumental du quatuor norvégien en moins de deux ans mais le premier album sur l’étiquette Apollon Records Prog (leur premier album éponyme est sorti au mois d’août 2017 sur l’étiquette Losen Records).  Le groupe est demeuré le même depuis leurs débuts mis à part le batteur, et ils nous présentent aujourd’hui la suite du premier album.  Avec un son plus léché que sur le premier album, le groupe joue de l’excellent Jazz-Rock avec une légère touche Prog.

 

 La pièce-titre «The Big Blow» débute l’album : avec un style me rappelant quelques pièces de Bill BRUFORD sur ses albums solos ou même UZEB par moments, c’est rythmé et énergique.  Il y a un beau duel guitare/saxophone pendant que le bassiste garde une sorte de fil conducteur déchainé et que le batteur semble parti dans son monde!  Disons que ça démarre assez bien!  «Coup De Grace», plus dans le Funk que le Jazz-Rock, me rappelle les groupes WEATHER REPORT ou SPYRO GYRA.  Un son psychédélique de guitare électrique donne une aura un peu mystique à la pièce.  Les dernières 45 secondes de la pièce sont jouées plus lentement, terminant ainsi avec douceur la pièce.  «Voyager Pt. 1» nous déconnecte totalement des deux premières pièces : plus space et éthérée, la basse joue ce qui sert de fil conducteur pour les autres instruments, la guitare est très écho, les autres instruments s’intègrent graduellement dans la musique.  Puis, vers 02:21, on monte d’un cran mais ça demeure quand même assez relaxe.  Tout se déchaine vers 03:28 avec un Rock mordant et un beat assez rapide.  Le beat accélère de plus en plus jusqu’à 38 secondes de la fin où on revient au rythme pris vers 02:21.  «Voyager Pt. 2» nous ramène au son éthéré du début de «Voyager Pt. 1».  Vraiment trop court, mais bon…

  

«Rasputin» est un bon Prog-Rock avec un riff de guitare assez lourd, et le saxophone donne une aura de mystère à la pièce.  Il y a une envolée musicale vers 01:36 qui nous embarque dans un Rock un peu plus Punk et qui dure jusqu’à la dernière minute où le tout revient comme au début.  La pièce «Maelstrom (Slight Return)» est à des lustres de la pièce au même titre sur le premier album: celle-ci est très éthérée est presque silencieuse, nous amenant à la pièce «Iron Camel» qui, elle, tire beaucoup plus dans le Jazz-Rock avec une légère touche qui donne des airs de certaines pièces de Jeff BECK.  J’aime le saxophoniste qui s’impose et vire complètement fou vers le milieu de la pièce.  La pièce se termine avec justesse sur le bruit d’une locomotive qui ralentit.  «50 Let Pobedy» est Funky et très entrainant.  Encore ici, le duo guitare/saxophone frappe dans le mille et la ligne conductrice de la basse et de la batterie nous fait taper du pied.  J’aime bien la fin un peu plus psychédélique.  «Lost Highway» est une pièce qui pourrait être classée dans l’Americana avec une légère touche Jazz.  Ça termine en douceur l’album.

  

Ceci est un excellent album de Jazz-Rock pour les amateurs de ce genre mais c’est aussi un album qui vaudrait la peine d’être écouté par les auditeurs qui aiment découvrir des talents qui sont inconnus pour eux jusqu’à maintenant.

 

PISTES / TRACKS

 

01-The Big Blow (05:19)

02-Coup De Grace (06:04)

03-Voyager Pt. 1 (05:53)

04-Voyager Pt. 2 (01:42)

05-Rasputin (04:32)

06-Maelstrom (Slight Return) (01:10)

07-Iron Camel (03:46)

08-50 Let Pobedy (06:13)

09-Lost Highway (05:33)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Ole Jørgen BARDAL - saxophone
 Jango NILSEN - drums
 Øyvind NYPAN - guitars
 Per Harald OTTESEN - electric bass

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019