CHRONIQUE / REVIEW

the aristocrats

you know what... ?

Releases information

Release date: June 28, 2019

Format: CD

Label: Boing! Music

From: USA

9,3

Guillaume Desmeules October 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Le groupe THE ARISTOCRATS peut sembler inconnu pour certains mais les membres qui en font partie le sont moins. On connait surtout Guthrie GOVAN et Marco MINNEMANN pour leur travail avec Steven WILSON tandis que Bryan BELLER l'est surtout pour la sortie récente de son album solo. Le groupe s'est formé en 2011 après avoir donné un spectacle durant le NAMM Show, le plus grand salon pour les marchands de l'industrie musicale, en 2011. Au départ, c'est le guitariste Greg HOWE qui était supposé être à la guitare mais Guthrie GOVAN le remplaça à la dernière minute. La « chimie » entre les trois fut telle qu'ils ont décidé d'enregistrer un album ensemble. Sorti en Juin dernier, “You Know What…?” est le quatrième album de leur discographie, qui fait suite à “Tres Caballeros” sorti en 2015. Comme pour les albums précédents, les membres ont chacun écris 3 pièces pour porter le total à 9. L’album étant instrumental, le style musical navigue surtout dans le progressif à tendance jazz fusion et rock sans trop tomber dans la démonstration technique.

 

Avec un sens de l'humour assez décalé, sans se prendre au sérieux pour les noms de titre, comme le faisait Frank ZAPPA, “D Grade Fuck Movie Jam” commence le tout avec une pièce très « rentre dedans » et très démonstratif pour les trois instruments avec un riff principal qui fait un peu penser à du Jimi HENDRIX. C'est bon mais parfois, trop c'est comme pas assez... Par contre, “Spanish Eddy” ralentit les ardeurs avec un rythme flamenco ; ce thème revient assez souvent dans leur discographie et ça leur sied à merveille! On se déplace cette fois-ci au pays Texan avec “When We All Come Together” avec un rythme plus western très réussi. GOVAN s’en donne a cœur-joie avec de joyeux arpèges accompagnés de BELLER qui s'amuse autant en lui répondant et MINNEMANN qui galope sur la batterie. Puis, rendu à mi-chemin, le rythme devient plus mélodieux et me fait beaucoup penser à du RUSH ;  d'ailleurs, la construction de la pièce fait en sorte que ça pourrait facilement faire partie du répertoire du trio Canadien! “All Said and Done” poursuit la route vers un paisible air très gai qui s'élance tout en douceur. Le calme se fait vite interrompe avec la brutale “Terrible Lizard” qui nous assomme à coups de batterie menaçants et une guitare qui détruit tout sur son passage avec une précision de maitre. Le coté plus jazz fusion à contre-temps fait sa place à mi-chemin avec les trois comparses qui envoient des solos ici et là chacun leur tour.

 

On s'aperçoit assez vite que ces trois gentlemen ne sont pas seulement que des as de leurs instruments mais ils ont une « chimie » parfaite quand ils jouent ensemble! L'aspect humoristique espagnol refait surface avec “Spiritus Cactus” avec un trait assez caricatural et presque cartoonist en guise d'introduction. Un coté plus spirituel et presque inquiétant fait surface à mi-chemin pour nous surprendre avec un air presque punk à la FOO FIGHTER avant de revenir à l'air précédant en finale. On revient en mode « roadtrip » avec l'excellente “The Ballad of Bonnie and Clyde” qui démarre en mode chauffeur du Dimanche tout en beauté et en mélodie pour partir sur l'autoroute du solo de guitare qui file à vive allure sur un air presque IRON MAIDEN. C'est entrainant, c'est technique sans trop tomber dans la démonstration, j'aime ça! “Burial at Sea” retombe dans le coté plus RUSH, agrémenté d'un petit côté psychédélique qui nous plonge dans des eaux inconnus, mais pas trop! En guise de dernière pièce, pour bien finir la promenade, “Last Orders”, du haut de ses 8 minutes, donne la place à BELLER, qui domine le coté rythmique, accompagné de GOVAN, qui nous gratifie de solos presque blues ici et là, sur une pièce beaucoup plus tranquille, voir presque nostalgique ; comme si c'était le moment de se rappeler des beaux souvenirs vécus durant cette écoute.

 

Parfois, avec les power trio comme celui-ci, on peut tomber vite dans les guitares héros à la VAI ou SATRIANI mais, ici, chacun a sa part égale du gâteau et on a même droit à des moments fort sympathiques, mélodiques et même humoristiques. D'ailleurs, lorsque les membres composent leurs chansons, ils ne le font pas seulement pour mettre leurs talents en évidence mais surtout pour valoriser les autres et même de les mettre en avant-plan. Si ce n'est pas ça le travail d'équipe, je ne sais pas ce que c'est! Étant une autoproduction, l'enregistrement est impeccable tout comme les autres albums et j'oserais même dire que les compositions démontrent une plus grande maturité. C'est un excellent album qui s'écoute très bien comme on écoute un bon film qui pourrait certainement intéresser ceux qui aiment le coté instrumental des premier temps de RUSH ou le côté plus disjoncté de ZAPPA.

 

PISTES / TRACKS

 

1. D-Grade Fuck Movie Jam (6:31)
2. Spanish Eddie (6:56)
3. When We All Come Together (6:16)
4. All Said And Done (4:43)
5. Terrible Lizard (6:30)
6. Spiritus Cactus (5:59)
7. The Ballad Of Bonnie And Clyde (7:37)
8. Burial At Sea (6:35)
9. Last Orders (8:32)

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Guthrie Govan - Guitar
- Bryan Beller - Bass
- Marco Minnemann - Drums

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020