CHRONIQUE / REVIEW

the steve bonino projects

stargazer 2

Releases information

Release date: April 14, 2019

Format: Digital, CD

Label: Melodic Revolution Records

From: USA

8,2

Denis Boisvert - July 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Homme aux multiples projets et aux multiples habilités,  STEVE BONINO récidive avec une suite pour ‘Stargazer’ paru en 2018, simplement intitulée ‘Stargazer’ 2. S’associant cette fois-ci avec différents compères, l’opéra ‘space-rock’ se poursuit allègrement. Le résultat est bien réussi. La même recette de rock plutôt artistique, mélodique et axé sur le travail vocal et la guitare mais avec un bon complément de claviers et d’effets spéciaux et spatiaux.

L’histoire est bien narrée et on obtient une belle variété de pièces traitant de différents thèmes et humeurs. Sans entrer dans les détails, les colons terriens maintenant installés sur Proxima B du Centaure ne sont pas au bout de leurs problèmes.

   

Les morceaux oscillent entre 4 et 6 minutes et sont bien construits.  On retrouve encore par moments ce petit côté pop un peu agaçant mais le rock bien travaillé avec un petit côté ‘glamour’ domine. Ce n’est que mon impression mais je sens que ‘Stargazer’ va un peu plus loin que son prédécesseur dans son exploration de sonorités et de complexité. Par exemple le solo de guitare tordu sur fond de violoncelle vers 3:50 de ‘Grand Finale’ ou la belle progression de guitare sèche, rappelant un peu GENTLE GIANT a ses débuts, avec ‘Under The Dome’ qui l’illustre bien. On a droit à quelques brèves narrations qui donnent du contexte. Une autre pièce remarquable est ‘Hyperspeed Overdrive’ avec ses guitares plus musclées et ses changements de tempo étonnants, sur un ‘beat’ assez lourd. Vraiment un morceau qui surprend par sa qualité et son aspect progressif. On remarquera l’apport de MARCO MINNEMAN à la batterie. A mon humble avis, le morceau aurait mérité plus de développement. La finale est bien réussie avec l’excellent ‘Fear’ sur près de 8 minutes avec ses cordes, ses choeurs, ses reprises mélodieuses et ses guitares excitées.

  

Donc STEVE BONINO continue de nous offrir cet amalgame de rock accessible, orienté principalement sur la guitare, la mélodie et des touches progressives remarquées et on arrive à reconnaître son style et sa voix particulière. J’avais d’ailleurs assez bien apprécié le travail qu’il avait fait avec un autre de ses projets: BOMBER GOGGLES: ‘Gyreland’  où on retrouve aussi les guitares habiles de MATUCHNIAK, le lyrisme et le rock mélodique. En fin de compte, l’album est suffisamment intriguant et surprenant pour le recommander aux amateurs de néo-progressif qui apprécient les albums concepts, le rock mélodique et la guitare. Vraiment meilleur d’album en album. A suivre.

 

PISTES / TRACKS

 

1. The Grand Finale (6:09)

2. Under The Dome (3:45)

3. The Dark Light Divide (6:30)

4. So Familiar (3:30)

5. City Out Of Time (5:01)

6. Alien Progeny (3:50)

7. Broken Record (4:50)

8. Hyperspeed Overdrive (3:17)

9. Codex (2:01)

10. The Ancient Sumerian (3:26)

11. Fear (7:50)

 

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Steve Bonino: Vocals, guitar, bass, keyboards, drum programming, composer, mixing & production

 

Avec:

Peter Matuchniak: Lead guitar (3, 5, 11)

Erik Johnson: Rhythm guitar (5)

Mike Lewis: Drums (1, 10)

Jimmy Keegan: Drums (3)

Marco Minnemann: Drums (8)

Seth Lewis: Backing vocals (1)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019