CHRONIQUE / REVIEW

ruphus

let your light shine

Releases information

Release date: December 6, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Karisma Records

From: Norvège / Norway

8,3

Mario Champagne - December 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Une autre sortie qui fera plaisir aux fans de musique progressive des années 70. KARISMA Records réédite le 3e volet de la discographie de RUPHUS, groupe Norvégien, dont deux albums furent réédités déjà cette année, soit leur premier, « New Born Day » de 1973 et leur deuxième « Ranshart » de 1974. Je vous suggère d'ailleurs de lire les chroniques sur Profil Prog de Gérald HAWEY d’Avril et Juillet 2019, à leur sujet, pour en apprendre plus sur l'excellente discographie de ce groupe qui est passé sous les radars de plusieurs amateurs de Prog. Un groupe qui surprend par son étrange évolution.

 

Alors que le premier présentait des influences d'URIAH HEEP, que le second bifurquait vers un style progressif symphonique à la YES, avec des clins d’œil à KING CRIMSON de la vieille époque, l'album de 1976 « Let Your Light Shine » présente le résultat d'une surprenante mutation vers une phase jazz rock qui plaira très certainement aux fans de SOFT MACHINE, NATIONAL HEALTH et CARAVAN, avec en prime, la voix exceptionnelle de la chanteuse Gudny ASPAAS, quoique pour la plupart, les pièces sont instrumentales. La mutation progressive du son du groupe s'explique par le fait que cette formation a subi d'incessants changements de personnel et au lieu de se cantonner dans un style précis, le groupe décida d'adapter son style aux goûts et aspirations des intervenants présents lors des sessions de composition.

 

Cette nouvelle orientation jazz rock fût quant à elle initiée par le claviériste Håkon GRAF, qui se produisait lui-même dans un groupe de jazz, apportant avec son inspiration, un jeu impliquant de longs solos mélodiques de claviers. On remarquera également le jeu dynamique de Thor BENDIKSEN à la batterie. Le producteur de l'époque, Terje RYDPAL s'était occupé des synthétiseurs reproduisant les ensembles de cordes et de harpe. Il est intéressant de savoir qu'au fil des ans, seuls le guitariste Kjell LARSEN et le bassiste et flûtiste Asle NILSEN se sont produits sur l'ensemble des six albums de RUPHUS. Quant à ce troisième album, il fut également remastérisé à partir de l’album original par Jacob HOLM-LUPO de WHITE WILLOW.

 

Cet album débute avec « Sha Ba Wah », totalement « canterburienne » avec ses percussions nerveuses et ses claviers clairs. Mme ASPAAS vocalise des syllabes dans un style qui peut très bien rappeler Annie HASLAM de RENAISSANCE, si vous êtes fan de ce groupe. L'ambiance est bonne, funky et agréable et on profite d'un excellent solo de guitare qui s'éternise, suivi d'un solo de synthé. Au niveau sonore, cela est extrêmement typé 70, d'une marque indélébile. « Nordlys », qui suit, romantique sur fond de vents du Nord, est une petite instrumentale très classe qui passe trop vite. « Corner », qui prend la relève, est plus rythmée, se montre agréable, faisant parfois penser à du CAMEL et du CARAVAN. Mélodique, aux rythmes simples, d'une grande pureté. La suite « Second Corner » adopte un rythme jazzy plus rapide. Il faut suivre la basse et les percussions pour apprécier la vitesse d'exécution de cette colonne vertébrale rythmique, accompagnée par le solo de guitare qui s'exprime avec style, quand ce n'est pas le claviériste qui ajoute une texture « space » à tout cela.

 

Arrive enfin les premières paroles, sur la pièce titre, précédées d'un accueil par un genre de R2-D2, qui en passant est de la même année 1976, et qui sonne plutôt vintage. La basse, les percussions rapides, la voix de gamine qui sait se montrer puissante, tout cela présenté en courtes séquences juxtaposées qui passent très bien. C'est admirablement très accessible, et d'un plaisir bien transmis par ces musiciens car c'est un huit minutes qui passe à une vitesse folle. Avec « Grasse », nous avons encore droit à un trop court interlude de cordes, avec le plein d'idées qu'il aurait été bon de développer sur la durée. Pour finir, dix minutes de « Brain Boogie », avec de superbes vocalises qui précèdent un développement plus « funky », avec une certaine lenteur, avec des petits passages dans le genre RETURN TO FOREVER. Du jazz fusion classique, très agréable, fun avec les vocalises de Mme ASPAAS. Ma pièce préférée de cet album.

 

Les amateurs des deux premiers albums risquent d'être désorientés face à ce bon album de jazz rock mélangé à des passages plus progressifs. Une forme de jazz qui demeure quand même bien cadré structurellement, c'est-à-dire, rien de trop chaotique pour faire peur au monde car, au contraire, cela demeure très mélodique et accessible. Un album qui dégage de très bonnes vibrations que je vous invite à découvrir. Excellent pour mettre de l’ambiance dans une soirée entre amis. Bonne écoute!

 

PISTES / TRACKS

 

  1. Sha Ba Wah (7:47)

  2. Nordlys (1:49)

  3. Corner (4:29)

  4. Second Corner (6:49)

  5. Let Your Light Shine (8:32)

  6. Grasse (1:55)

  7. Brain Boogie (10:19)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Kjell LARSEN - Guitar

Asle NILSEN – Bass, Flute

Håkon GRAF – Keyboards

Gudny ASPAAS – Vocals

Thor BENDIKSEN – Drums

Terje RYDPAL - Harp and Strings Ensemble Synthesizers

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020