CHRONIQUE / REVIEW

ruffyunz

ruffyunz

Releases information

Release date: October 14, 2019

Format: Digital, CD

Label: Hyperspace Records

From: USA

9,2

Marek Deveaux - January 2020

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Voici un nouveau groupe avec un album qui devrait débuter une longue série à venir, un premier essai d'artistes associés de renommée mondiale jouant ponctuellement ensemble pour l'occasion. Il s'agit d'un projet regroupant des stars dirigées par le bassiste RANDY PRATT (CACTUS, THE LIZARDS), le chanteur ED TERRY (STEVIE WONDER, SISTER SLEDGE, JOHN OATES, SLASH) et du producteur / ingénieur / guitariste JZ BARELL. L'idée est de présenter différents musiciens invités sur chaque album. Regardez la liste des visiteurs, et vous comprendrez de suite qu'il vous faudra écouter attentivement et sans sourciller les neufs morceaux joués par ces virtuoses ! Ici nous parlerons de fusion Funky/Heavy, d’Art Rock plus que de Rock Prog, car ce n'est visiblement pas le but. L'objectif est de nous électriser, de nous faire sauter sur notre fauteuil, de nous bouter l'humeur en rose flashy, mais surtout de nous faire vivre chaque morceau intensément et instantanément. Ne cherchez pas les complications, laissez-vous porter par cette ambiance ardente et explosive avec une voix qui vous parlera de sexe, et de sexe animalier... que la nature est belle et généreuse ici ! 

 

Musicalement, vous allez vous transporter directement dans les années 70' et 80', avec des ressemblances frappantes comme BLACK SABBATH, JAMES BROWN, THE BLACK CROWES, PRINCE, SLY AND THE FAMILY STONE, des intonations de LED ZEPPELIN, de JEFF BECK, de VAN HALEN, de DEEP PURPLE et j'en passe. Vous découvrirez une voix hors du commun, une voix de tueur, puissante et gueularde, groovy, pleine,  et multiple, qui arrache tout sur son passage, un chant qui remplit tout l'espace sonore ou presque, bref une vraie voix idéale de rockeur accompagnant avec prouesse les instrumentistes, et laissant habilement la place aux innombrables solos de guitares, ou l'inverse... Les airs chargés de groove sont une véritable rampe de lancement pour le vocal de ED TERRY ainsi que pour l'ensemble instrumental. Le Hard est omniprésent en ce lieu et se laisse facilement caresser par des rythmes Funky et bluesy qu'accompagnent des jeux de voix solidement placés et des instruments à vent bien mixés et accrocheurs.

 

"Tonight" me fait penser à du BLACK CROWES, accompagné par un JAMES BROWN en ébullition, avec un groove pouvant paraître un peu doomy, mais bien rehaussé par de splendides riffs de guitares en accord parfait avec la section basse/batterie (8/10). "Freedom" est un fourmillement de Funky avec du groove très présent, à la manière de SLY AND THE FAMILY STONE, mais incessamment Heavy (7,5/10). Avec "Pressure" toute l'armada se lance à l'attaque avec une puissance de feu volcanique. L'assaut est donné par une horde de cuivres jouant à l'unisson, des riffs de guitares ardentes et hyper hard, une voix poussée à l'extrême, mais tenue du feu de dieu, et des intermédiaires toujours funky. Ce titre est sans nul doute à placer dans les meilleures chansons de l'histoire du Rock. Quelle claque ! (10/10). Le début de "On The Road" nous fera inévitablement penser à PRINCE, tant par le rythme que par la voix, nous délivrant une sensation de morosité pour se métamorphoser en du rock pur et dur quand le chant devient menaçant, et appuyés par des riffs et des solos vengeurs. La fin du morceau est un vrai classique du genre avec une délicieuse confusion des guitares ! (8,5/10). "Mist" est un savoureux cocktail qui ressort d'un brouillard à la BLACK SABBATTH pour la partie instrumentale et de DAVID LEE ROTH pour la voix, intercalé par du groove aux allures placides. La cadence est assurée par des guitares lumineuses et heavy parlant admirablement la langue wah wah (8,5/10). "Frantic" s'annonce par une prédominance plutôt Funky/jazzy avec une guitare que JEFF BECK n'aurait pas renié. Les rôles sont inversés dans ce morceau,  les intermédiaires devenant pour le coup Hard, et le chant plus joueur nous présentant des groove amusants mais plus raisonnables. (8/10). "Funky Heavy & Tight" serait paraît-il  la profession de foi de RUFFYUNZ, leur slogan, leur banderole de scène. On reprend ici les mêmes bases déjà entendues, mais avec un ton en dessous pour les compositions, le funky virant par moment à l'ambiant des boîtes de nuit de l'époque (7/10).

 

"Hard Times" commence comme une chanson un peu groove, un peu nostalgique, pour se durcir par bribes en du heavy efficace, flanqué par des choeurs bien placés, dont quelques trouées instrumentales pourront nous faire penser à du LED ZEPPELIN. A noter un excellent passage de hard bis répétitif qui en ravira plus d'un ! (8,5/10). "Demons" est sans nul doute le titre le plus lourd, avec son blues malmené par une basse profonde et cadencée, des cordes vocales qui se tordent jusqu'à venir dans des expressions de rires démoniaques, des guitares solos flamboyantes et merveilleuses de sonorités. Ce titre qui est dépourvu de funky et de groove, se rapproche du Prog par ses passages lents et heavy, temporisant l'attente prometteuse d'une extase guitaristique (9,5/10).

 

RUFFYUNZ est une réunion de vétérans virtuoses qui se sont amusés comme des ados sur cet album. Ils ont réussi ce sacré tour de force d'avoir pu regrouper sur le même plateau autant de talent, d'avoir écrit et composé des chansons nous ramenant 40 à 50 ans en arrière, tout en jouant des genres différents bien imbriqués dans chaque morceau. On pourra tout de même noter que cette oeuvre est dépourvue de clavier, et qu'elle n'a pas été composée pour les progueux. J'ai beaucoup apprécié cet album inspiré et créateur, j'ai admiré cette voix hors du commun, ainsi que tous les instrumentistes, avec une production restant vierge de tout reproche. Vivement la prochaine fusion des genres et des artistes !

 

PISTES / TRACKS

 

1. Tonight (5:24)

2. Freedom (4:55)

3. Pressure (5:41)

4. On the Road (5:43)

5. Mist (5:49)

6. Frantic (5:15)

7. Funky Heavy & Tight (5:21)

8. Hard Times (5:27)

9. Demons (6:44)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Ed Terry - Vocals

Pat Travers - Guitar

Jesse Berlin - Guitar

Randy Pratt - Bass & pedals

T.C. Tolliver - Drums

Neil Cicione - Drums

JZ Barrell - Extra guitar

Paul Latimer - Extra funk guitar

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020