CHRONIQUE / REVIEW

rise

strangers

Releases information

Release date: September 27, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Wise Queen Records

From: Royaume-Uni / UK

9,8

Marc Thibeault - December 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Voici une artiste qui, j’espère, va continuer d’être aussi originale! Talitha RISE ou RISE nous présente son second album intitulé “Strangers”.  Prenez le meilleur des voix d’ADELE, Tori AMOS et surtout Kate BUSH, et incorporez le tout dans des pièces mystiques, éthérées, un peu médiévales et Prog-Folk et vous avez une idée de la perle que Mme Jo Beth YOUNG (RISE) nous a concoctée! 

 

La pièce “Dark Cloud” nous ouvre la porte à ce monde musical unique: piano, violon et cello enveloppent la voix envoutante de RISE. Avec une ambiance déjà entendue sur certains albums de Kate BUSH, c’est noir avec une petite touche Folk et Celtique. On reste accroché jusqu’à la fin. “Temples” débute avec un chœur féminin puis RISE nous chante cette pièce avec un style qui n’est pas sans rappeler ADELE mais avec un petit quelque chose de plus agressif.  Le solo de guitare rajoute à la pièce une impression de fatalité et de tristesse.  La pièce-titre “Strangers” a un style de chant qui peut parfois rappeler Stevie NICKS, Tori AMOS et/ou Kate BUSH. C’est une pièce qui tend beaucoup vers le Folk-Médiéval et où les variations de voix son parfois assez intenses et étirées. 

 

La jolie pièce “Cry Back Moon” nous fait presque croire qu’il s’agit d’une berceuse et c’est pourtant tout le contraire. La voix de Talitha RISE sonne ici comme celle de Stevie NICKS croisée avec celle de Kate BUSH et la musique nous berce à travers cette chanson qui parle d’abandon. “Burnt Offerings” est dans la plus pure tradition de Kate BUSH autant par la voix que par le style de pièce. Très éthérée et avec un effet d’écho partout, on se sent agrippé par le rythme au style un peu indigène du violon et du piano, qui sont en avant-plan et de la guitare électrique très subtile en arrière-plan. “Rabbit Eyes” me fait penser à certaines des meilleures pièces de Bruce HORNSBY ou Regina SPEKTOR. 

 

Puis, RISE joue avec sa voix afin de montrer des émotions différentes dans la pièce “Radio Silence”. Étant tantôt douce, voir mielleuse, et tantôt intense et presque désespérée, on peut ressentir chaque émotion dans son chant. “Skysailing” est une autre pièce qui me fait beaucoup penser au meilleur de Bruce HORNSBY mais à la sauce Kate BUSH ou Tori AMOS.  La longue pièce “The Old Sewing Woman’s Song” dure un peu plus de neuf minutes mais passe en coup de vent. C’est le piano et le violon qui portent ici la voix pleine d’énergie de RISE.  On ferme les yeux au refrain pour se laisser emporter par son chant émotif et intense.  Et puis, tout à coup, c’est fini, l’album est fini! 

 

Tout l’album est basé sur l’amour, l’abandon, la renaissance et la transformation humaine et chaque pièce est entourée d’une aura un peu sombre et mystérieuse. Si Tabitha RISE continue ainsi après cet album, nous avons ici la digne héritière de Kate BUSH!  Laissez-vous bercer par cet opus!

PISTES / TRACKS

 

01-Dark Cloud (05:06)

02-Temples (05:15)

03-Strangers (06:30)

04-Cry Back Moon (04:56)

05-Burnt Offerings (06:25)

06-Rabbit Eyes (03:25)

07-Radio Silence (05:36)

08-Skysailing (04:14)

09-The Old Sewing Woman’s Song (09:10)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Talitha RISE (AKA Jo Beth YOUNG): Vocal, piano
Pete YATES (THE FIELDS OF THE NEPHILIM): Guitars

Jules BANGS: Bass

Matthew ROCHFORD (COUNCIL OF GIANTS): Electric guitars, Ebow

Helen ROSS: Violin

Ben ROBERTS: Cello

Rick BYER: Drums

Matt BLACKIE: Beats, programmed beats, synths

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019