CHRONIQUE / REVIEW

rhys marsh

october after all

Releases information

Release date: February 22, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Karisma Records

From: Norvège / Norway

7,8

Philippe André - March 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Septième album en onze ans pour le multi instrumentiste norvégien d'adoption Rhys MARSH (il est né à LONDRES).  Voilà qui représente plus qu'une bonne moyenne, sans compter ses multiples projets annexes dont le trio KAUKASUS que nous avions découvert en 2014.  Petit rappel pas anodin KAUKASUS étant le fruit de la collaboration de Rhys avec deux "monstres" du progressif scandinave, messieurs Ketil EINARSEN et Mattias OLSSON, un trio avec lequel j'avais, avouons-le, eu beaucoup de difficultés et que je n'ai toujours pas apprivoisé quatre années plus tard.

  

Rien de tout cela avec Rhys MARSH en solo, car nous avons affaire ici plus à une oeuvre de pop progressive qu'à une de pur progressif, un peu à l'image de ce que peut produire par exemple un certain Tim BOWNESS, par ailleurs invité sur cet « October After All ».  Mister MARSH chante correctement sans être le chanteur de l'année, il met beaucoup d'effets sur sa voix dans certaines pièces, comme dans « River », le titre introductif, ce qui a pour effet d'enjoliver les mélodies et qui les rend immédiatement accessibles.  Outre le précité, les morceaux les plus à même de plaire à la majorité d'entre vous, sont le troisième, « Golden Lullabies », proposé sur un rythme faussement lent et basé sur le saxophone et la trompette (original à défaut d'être inoubliable), le quatrième « Ride the New Wave » gorgé de mellotron et de piano délicat et comme son intitulé l'indique pourrait être l'oeuvre de quelques combos de la cold wave des années octantes, puis « Let It Be Known » un choc improbable entre les BEATLES (sic) si ceux-ci avaient connu et utilisé des synthétiseurs en 1969 et à nouveau les tenants de la new wave précédemment citée et enfin le doucereux et mélodique « One Hundred Memories », sombre, triste et même carrément dépressif.

  

En conclusion, Rhys navigue dans les eaux froides et reposantes des fjords norvégiens et nous offre une musique empreinte de nonchalance et de noirceur (plutôt de clair-obscur sans plagier certains de mes confrères) avec quelques brusques montées de tension, le parallèle évoqué auparavant avec Tim BOWNESS est bien réel, en moins passionnant en ce qui me concerne.

PISTES / TRACKS

 

1. River (3:51)

2. Long Way Back (3:38)

3. Golden Lullabies (5:28)

4. Ride The New Wave (5:06)

5. The Butterflies (4:23)

6. Let It Be Known! (3:21)

7. One Hundred Memories (3:59)

8. The Summer Days (4:47)

9. '22' (3:33)

10. (It Will Be) October After All (7:15)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Rhys Marsh  (The Autumn Ghost, Opium Cartel, Kaukasus): All instruments

   With:

Arve Henriksen: Trumpet

Kåre Kolve: Saxophone

Rohey: Choir

Silje Leirvik: Choir

Anders Bjermeland: Choir

Tim Bowness: Choir

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019