CHRONIQUE / REVIEW

Stuckfish

Days Of Innocence

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

April 16, 2022

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Self Released

Royaume-Uni / UK

Philippe André - May 2022

8,6

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

MORPETH, NORTHUMBERLAND, ville inconnue pour moi avant de m'intéresser au combo ici présenté STUCKFISH, grosso modo au nord de NEWCASTLE qui est déjà au nord de l'ANGLETERRE, donc l'ECOSSE n'est pas bien loin, voici pour la situation géographique.

Troisième album pour STUCKFISH après "Calling" en mars 2018 puis "The Watcher" en mars 2019, deux disques qui ne sont pas parvenus jusqu'à mes oreilles, peut-être parce que STUCKFISH produit du rock mélodique donc pas tout à fait progressif, personnellement je préfère appeler cette musique de la pop progressive, les meilleurs exemples historiquement parlant restent ASIA ou BARCLAY JAMES HARVEST post "Turn the Tide" pour rester parmi les formations de pointe.

A noter pas moins de trois changements de musiciens depuis les deux premiers albums, Alan GIBSON, Danny STEPHENSON & Micky KERRIGAN ont quitté le navire mais les citer c'est aussi les remercier pour le bout de chemin parcouru, laissant aux commandes les deux amis de jeunesse STUCKEY et FISHER. Nous avons sur ce "Days of Innocence" huit titres relativement calibrés puisque compris entre (5:34) et (8:12) pour un total d'un peu plus de cinquante-cinq minutes, la durée idéale me concernant pour garder la concentration et éviter la lassitude.

Pur hasard évidemment les deux titres qui m'ont paru les plus faibles sont les deux plus courts "Game Changer" (6/10) trop basique et trop chanté (même si bien...) et "Nevermore" (7/10). L'atout principal de la formation britannique c'est avant tout Phil STUCKEY, remarquable vocaliste, l'un des meilleurs qu'il m'est arrivé de croiser ces dernières années, moi le grand pourfendeur des vocaux adaptés ou non......je ne vise personne en particulier mais un bon nombre devrait se contenter de nous proposer des compositions instrumentales.

A l'autre bout du navire ce troisième album contient trois pièces essentielles, la pièce titre "Days of Innocence" (9/10), portée par le phrasé vocal remarquable puissant et mélodique à la fois (à la Damian WILSON) de Phil STUCKEY, puis la cinquième plage "Thief in the Night" (9/10 également) pour ses dentelles diaphanes de guitare sur nappes de synthétiseurs le tout digne du meilleur ARENA et la superbe et conclusive "Different Ways" (10/10) un crescendo digne des meilleures œuvres symphoniques progressives avec un petit côté PALLAS/ARENA/IQ affirmé.

Pour le reste, le titre introductif "Age of Renawal" a de forts relents d'inspiration rushienne période "Signals" ou "Power Windows" que ce soit pour la six cordes comme pour la paire rythmique et surtout le chant (quand celui de Geddy LEE était doucereux !), tout compte fait je l'apprécie aussi beaucoup celui-ci (9/10). Vous aurez donc aisément compris que je mets "Painted Smile" malgré ses claviers aériens et son déroulé de piano terminal (8/10) et plus encore "Yearn" un ton en dessous (7/10 quand même), ce dernier car le chant de notre ami Phil y est un peu moins bon qu'ailleurs sur l’album….tout est relatif bien sûr.

Pour conclure nombre d'entre vous auront remarqué que le nom du groupe reprend les patronymes des deux leaders STUCKEY et FISHER, tout en ayant une réelle signification traductrice.

PISTES / TRACKS

    1) Age of Renawal (7:12)
    2) Days of Innocence (7:53)
    3) Painted Smile (8:03)
    4) Game Changer (5:34)
    5) Thief in the Night (6:42)
    6) Yearn (7:52)
    7) Nevermore (5:34)
    8) Different Ways (8:12)

Phil STUCKEY: Lead vocals
Ade FISHER: Lead guitar
Gary HOLLAND: Keyboards
Adam AYERS: Drums and percussion
Phil MOREY: Bass guitar

musiciens / musicians