CHRONIQUE / REVIEW

Electric Mud

The Inner World Outside

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

March 4, 2022

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Timezone

Allemagne / Germany

Denis Boisvert - April 2022

8,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

J'avais été introduit à ce groupe allemand très particulier avec l'excellent 'Quiet Days on Earth'. Difficile à compartimenter ce groupe vogue aux frontières du rock progressif, du jazz, de la musique de film et de la musique de chambre électronique. Une musique ambiante très évocatrice, recherchée et d’une grande qualité artistique. Des bruits de la nature et plein de touches instrumentales délicates avec des instruments non-conventionnel dans le monde du rock. Au duo initial de NICO et HAGEN se greffe plusieurs autres musiciens et on sent que le groupe continue de se renouveler sans cesse plutôt que de répéter la même recette. L'ajout d'instruments à cordes donnent une dimension plus classique cette fois mais la guitare de NICO peut encore vous faire vibrer comme l'extraordinaire solo vers la fin du troisième morceau 'Around The Mind in 80 lies'.

Les 9 morceaux vont dans plusieurs directions et fluctuent entre 2 et 10 minutes. Ce que j'aime le plus de leur musique c'est cette sérénité délicate et relaxante qui se pointe à plusieurs moments. Mais on a droit à des moments plus menaçants aussi comme l'excellent 'The Fear Within' qui est plus accessible, mais délicieux dans sa subtilité. C'est difficile de trouver des comparatifs, il y a certainement des passages plus acoustiques rappelant PINK FLOYD, des incursions pastorales à la CAMEL ou des clins d'œil médiévaux à la GENTLE GIANT. Mais comme un kaléidoscope on ne reste jamais longtemps sur la même scène. Pour vous donner un avant-goût prenons la pièce 'Guardians on the Weather Machine', en quatre minutes on passe d'une musique concrète industrielle avec des percussions puis des orgues en contrepoint avec une guitare lourde, suivra quelques accords de piano électrique jazz et déformé puis un violon perdu et on reprend le thème. Bref on ne s'ennuie pas. Le morceau le plus long 'Silent Stranger Suite' est une ballade éthérée, du DEBUSSY ou du TOMITA on ne saura jamais, mais tout à fait sublime et enivrant. Un de mes favoris. 'Descent in the Forsaken Valley' se fonde sur un piano réverbérant et des bruits naturels, les claviers deviennent électriques par moment et on passe du bar fumeux de jazz à des zones mystérieuses.

Bref une musique prenante, magistralement enregistrée, d'une douceur et d'une beauté classique. De la cinématique ambiante à son meilleur. Des musiciens inspirés et touchants. Un autre bel album à votre collection. Pas aussi attachant ou séduisant que QUIET DAYS ou DECONSTRUCTION mais on aimera quand même. Peut-être un peu trop cérébral mais avec un titre introspectif comme 'The Inner World Outside' il ne faut pas se surprendre.

Si vous aimez ce genre ce sera un bel ajout à votre collection, si vous ne connaissez pas, allez découvrir par vous-même, vous risquez de faire connaissance avec un monde musical caché et pleinement satisfaisant.

PISTES / TRACKS

    1. Exploring the Great Wide Nothing (3:56)
    2. The Fear Within (7:20)
    3. Around the Mind in 80 Lies (7:13)
    4. Those Who Leave the World Behind (3:52)
    5. Guardians of the Weather Machine (4:04)
    6. Silent Stranger Suite (10:06)
    7. Sérotonine (5:14)
    8. Descent into the Jagged Valley (5:03)
    9. Moving On (2:04)

    Total 48:52

Nico Walser: Lead guitar, synth, arrangements, mixing
Hagen Bretschneider: Bass
David Marlow: Piano
Judith Retzlik: Violins, violas, cellos, vocals
Timo Aspelmeier: Keyboards, drum programming, percussion
Andrea Weiss: Programming

musiciens / musicians