CHRONIQUE / REVIEW

Astral Magic

Magic Kingdom

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

June 17, 2022

Format:

Digital, Vinyl

Label:

From:

Tonzonen Records

Finlande / Finland

Alain Bourguignon - September 2022

8,0

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Dans la galaxie musicale de Santtu LAAKSO (connu également sous le nom de DJ ASTRO), ancien bassiste de DARK SUN, sous le ciel étoilé de sa chère Finlande (on l’envie) a été lancé un nouveau vaisseau exploratoire, durant la période Covid « dure ». N’étant pas à court d’idées, ce récent projet ; ASTRAL MAGIC permet à Santtu de s’exprimer sans retenue : 17 albums complets et 7 EP et compils recensés chez Discogs, 31 titres répertoriés chez Bandcamp. Trois cents pistes depuis 2020. Tout cela en deux ans ! C’est que l’homme est connu dans le milieu Psyché (DARK SUN, notamment lui a ouvert des portes) où il officie, au niveau international, depuis des dizaines d’années. Forcément, lorsque l’on pense Space Rock/Psyché c’est HAWKWIND – la légende – qui vient à l’esprit. Ne soyons pas réducteur, Santtu est extrêmement créatif et incorpore également des éléments Electro, Ambient, Heavy, Krautrock, Progressif et même un doigt de Pop pour emballer la chose.

Bien qu’il assure beaucoup de fonctions et joue de nombreux instruments, Santtu a fait appel à six fines lames pour créer une série de sonorités bien personnelles, d’une ampleur exceptionnelle, d’une précision chirurgicale, nuancée et chatoyante. A l’opposé de trop de disques classés Space Rock/Psyché, « Magical Kingdom » ne souffre pas d’une production confuse et de redondances lassantes. Ici tout est tiré au cordeau ; la destination a été tracée avec précision sur la carte astrale et la formation fait route avec détermination et précision. Les interventions instrumentales, hors parties jouées à l’unisson, se montrent adroites et déboulent comme une évidence. Les quarante-trois minutes (pour 8 plages) passent, dès la première écoute, avec une aisance presque déconcertante. Il y a un savoir-faire manifeste au sein du collectif. Notre homme à tout faire assure également la composition, les textes, la production, et mixage. Pour s’assurer une masterisation en titane pouvant résister au périple spatial, notre stakhanoviste s’est adressé à Eroc, rien de moins !

Cette sortie est considérée comme la plus psychédélique et la plus variée. Plutôt satisfait, à juste titre, Santtu déclarait : « Je vous souhaite à tous la bienvenue pour participer à ce voyage au pays des rêves et des contes de fées, plein de mystère et d'imagination. Je tiens à remercier tous mes copilotes, en particulier Jay TAUSIG qui a travaillé si dur pour améliorer mes chansons avec ses compétences. Merci également à Dirk et Alex de Tonzonen pour avoir fait de cette sortie un rêve devenu réalité sur l'un de mes labels préférés. Vous assurez les gars !»

Côté textes, Santtu est un passionné de littérature et de cinéma de science-fiction et d’horreur. Une partie de ses thèmes lyriques proviennent de là mais il incorpore également ses réflexions sur les capacités de l’esprit humain, et ce depuis la préhistoire, ainsi que sur les mythes, légendes et religions. Aucun manque d’inspiration de ce côté non plus.

Seul à bord, jusqu’à ce jour, en termes d’écriture et composition, il est envisagé de faire appel à d’autres plumes à l’avenir. L’on serait tenté de dire « wait and see ». Connaissant sa force de travail et sa puissance créatrice, il est probable qu’il ne sera pas nécessaire d’attendre longtemps !

PISTES / TRACKS

    1. Magical Kingdom (5:13)
    2. Dimension Link (6:10)
    3. On Hollow Land (5:14)
    4. Rainbow Butterfly (4:45)
    5. Lost Innocense (6:25)
    6. The Hidden City (3:31)
    7. The Pale-Skinned Man (4:21)
    8. Seven Planes (7:09)

Santtu LAAKSO: Voice, synthézisers, bass, guitar
Jay TAUSIG: Drums, guitar, saxophone, flute
Gregory CURVEY: Guitar, glockenspiel (1)
Peter BINGHAM: Guitar (2)
Markku HELIN: Guitar (5)
Anton BARBEAU: Guitar (7)
Perttu LINDBERG: Drums (3)

musiciens / musicians