CHRONIQUE / REVIEW

The Aristocrats

Freeze! Live in Europe 2020

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

May 7, 2021

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

Boing!

UK/USA/Germany

Sébastien Buret

8,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Pour ceux d’entre nous qui ne connaîtraient pas le groupe, The Aristocrats a été formé en 2011 par le guitariste Guthrie GOVAN, le bassiste Bryan BELLER et enfin par le batteur Marco MINNEMANN. C’est ce que l’on appelle un « super groupe » car le pedigree de chacun des musiciens, comme leur maîtrise, leur talent sont impressionnants. Ni Steven WILSON, Joe SATRIANI, Steve HACKETT et bien d’autres ne l’ignorent en les recrutant depuis nombre d’années que ce soit pour les phases d’enregistrement d’albums ou dans le cadre de leurs tournées mondiales.

En 2019 sortait « You know what… ?”, quatrième opus du groupe. Il s’en suivit une tournée importante de près de 100 dates qui s’arrêta net en Espagne en 2020. Le confinement, la fermeture des lieux culturels et les restrictions sanitaires dus au Covid 19 sonnèrent le glas de cette dernière. La messe était dite : elle prenait définitivement fin. Avec en main la captation de moments forts et plus particulièrement de leurs prouesses hispaniques, ils décidèrent de sortir pour le plus grand bonheur des aficionados un nouvel album live qui est sorti en mai 2021 et intitulé : « The Aristocrats, Freeze ! Live in Europe ». Le titre est clair et évoque le gel de leurs concerts.

Tel un documentaire, je dirais que le tout restitue l’esprit de la formation à savoir une maîtrise musicale absolue mais également une grande complicité, une symbiose tant ils semblent se trouver les yeux fermés et cela sans faille. Entre outre, ce qui les rend encore plus sympathiques est leur simplicité, tout l’humour dont ils font preuve en s’amusant avec des figurines sur scène notamment entre autres pitreries ô combien rafraichissantes et bienfaitrices en cette période. Il n’y a pas de note « attitude » lorsque l’on écrit une chronique et bien soit, je leur mets 10/10 quand même.

Musicalement, point de surprise, le registre est large, varié, mêlant le rock, le progressif, le jazz, la fusion avec de délicieuses digressions vers le flamenco dans « Spanish Eddie ».
Issus pour une grande part de leur dernier album, les six titres s’enchainent tel un voyage musical. A titre personnel, « The balad of Bonnie and Clyde » me fait chavirer à chaque fois. Le thème, l’interprétation sont purement hypnotiques à mon sens, c’est purement magique !

Les amateurs de Rush apprécieront également l’hommage offert par The Aristocrats au batteur Neal Peart dans « Get it like that » avec de nombreux clins d’œil au travers de thèmes repris (Tom Sawyer, YYZ) et un fabuleux solo de Mister MINNEMANN telle une cerise sur le gâteau.

A l’image de la pochette magnifique représentant les trois artistes en figurines, je retrouve en cet album tous les ingrédients qui nous font aimer ce genre de musiciens : un art et une façon d’être et de voir la musique. Si l’on ajoute une bonne dose d’originalité et de liberté, l’on obtient ce genre de disque. C’est le dégel semble-t-il, il me tarde de retrouver tout ce beau monde en chair et en os, pas vous ?

    01 D Grade Fuck Movie Jam (6:58)
    02 Spanish Eddie (8:57)
    03 When We All Come Together (6:37)
    04 The Ballad of Bonnie and Clyde (7:47)
    05 Get It Like That (Dedicated to Neil Peart) (18:54)
    06 Last Orders (10:50)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Guthrie Govan – Guitar
Brian Beller – Bass
Marco Minnemann – Drums