CHRONIQUE / REVIEW

Geometry Of Chaos

Soliers Of The New World Order

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

September 26, 2020

Format:

Digital

Label:

From:

Independent

Italie / Italy

Denis Boisvert - March 2021

8,7

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Renaissant des cendres du groupe ALCHEMY ROOM, le duo LA MANNA et CARDELLA s'est mis à la tâche avec leur longue expérience pour nous montrer que les Italiens ne font pas que du RPI, ils sont capables de jouer du coude et de la hache avec les meilleurs guerriers 'prog metal' du monde. Bien entourés d'une variété de chanteurs et chanteuse bien choisies pour le rôle, préparez-vous à entendre du rock musclé, sans artifice, avec des guitares infatigables et un batteur à fond de train.

Brillamment choisi, le nom GEOMETRY OF CHAOS indique bien la capacité chaotique de certains mouvements simples. Le rythme est essoufflant, les thèmes guerriers et sombres, et la musique est tissée serrée. Pour vous donner une idée, aller voir le vidéo de Joker's Dance sur YouTube. Il y a beaucoup à aimer sur l'album 'Soldiers of the New World Order'. Les pièces sont longues, les voix expressives et présentes, les guitares toujours à l'assaut de vos tympans et la batterie comme un train en perte de contrôle. Les claviers sont surtout en contrepoint, très riches et sonnant analogues comme à la fin de « Joker's Dance » ou dans la finale de « Soldiers » par exemple.

Ils suivent sans hésitation les traces de DREAM THEATER avec cette dimension épique, panoramique et quasi-symphonique mais sans perdre l'essence des rockers classiques comme RUSH. « Spiral Staircase » est très évocateur et émouvant. Il y a des morceaux simplement instrumentaux comme « Garage Evil ». On change de registre avec « Observer » qui met en évidence la belle contribution d'ELENA LIPPE. « Saturated » est un hymne gothique, chaotique et géométrique très réussi. « Prémonition » m'a rappelé ces tendres ballades à la URIAH HEEP. On ferme la marche avec la pièce éponyme « Soldiers... ». Un autre classique comme « Joker », plus progressif encore, on note un magnifique traitement de percussion et des synthés classiques qui se battent avec une guitare étouffée sur une marche martiale. La pièce qui pourra vous convaincre de vous procurer ce très bon album.

Bref, les gars de Turin font bien les choses, ont le cœur à l'ouvrage et exécutent sans faille. Un opus qui mérite une suite. Si vous aimez le « progmetal » vous serez agréablement surpris par la richesse, la diversité, l'aspect mélodique et la surprenante simplicité. Ce n'est pas de la musique du dimanche matin mais ça sonne drôlement bien sur un bon système de son et captivera votre attention pour de multiples écoutes. Bravo.

    1. Idolatry (6:57)
    2. Joker’s Dance (8:26)
    3. Spiral Staircase (8:12)
    4. Garage Evil (6:43)
    5. Observer (7:09)
    6. Saturated (7:26)
    7. Premonition (7:55)
    8. Soldiers of the New World Order (7:54)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Fabio La Manna: Guitars,bass,keyboards
Davide Cardella: Drums,groovebox
Marcello Vieira, Ethan Cronin and Elena Lippe: Vocals