CHRONIQUE / REVIEW

Drowning Steps

Dark Nostalgia

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

November 5, 2021

Format:

Digital

Label:

From:

Independent

Brésil / Brazil

Alain Massard - October 2021

8,7

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

DROWNING STEPS, groupe brésilien, avait défrayé la chronique l’an dernier avec son ‘ Echo of a Distant Past’, un album sensitif du projet brésilien initié par Caio Claro en 2016 et l'entrée de Tiago PIERUCCIi. Des atmosphères variées progressives des 80’s en général sur du MARILLION, du PINK FLOYD, du Steve WILSON et du POST ROCK à la SIGUR ROS jouées en acoustique durant la pandémie, venant conclure l’album de 2020. Un EP court avec des sons intenses que je me presse à vous traduire.

« Childhood Shadows » démarre sur un son que les BEATLES n’auraient pas renié, montée douce puis finale aux percussions aériennes, petit clin d’oeil à celles utilisés par l’archange GABRIEL sur ‘La Dernière Tentation Du christ’; le son est planant, pop, post, méditatif. « The Fear Comes Up » et un cello sombre pour amener la voix de Caio, air avec guitare acoustique basique, ambiance primaire des ANATHEMA, puis ça monte sur du WATERS période ‘The Wall’, un peu même des franciliens de KWOON pour une ambiance post rock bigarrée 60’s; le cello fait son taf en lançant avec son archet des tonnes de notes spleen langoureux, le piano minimaliste en rajoute encore plus pour un final mélancolique à souhait. « If You Were Not Here » et cette flûte irlandaise associée au violoncelle part explorer un univers glacé rempli de nostalgie, ah je viens de comprendre le titre! bref un espace lugubre, mélancolique pouvant permettre de méditer sur cette année bizarre, loin de la norme; émotion, introspection, divagation voilà où l’on peut partir. « At Least for Today » continue sur la même veine avec l’association réussie de la voix haute de Caio, j’y entends bien une ballade de Steve WILSON suintant de mélancolie, c’est court, émouvant au point de n’avoir qu’une envie légitime, celle de se replonger dans ce petit EP qui méritait bien plus de temps pour ne pas être que la fin de leur album précédent.

DROWNING STEPS a fait simple en proposant un EP rapide, trop rapide ; cependant les 4 titres sont parfaits, concis, imprimant une atmosphère nostalgique intense, un son basique inventif sur des harmonies vocales bien en place. C’est court mais c’est bon pour plagier un ancien président ; c’est rempli de guitare acoustique et de piano pour dégager de la douceur, pour se bercer dans du spleen bien gras et pour mettre en état de manque.

    1. Childhood Shadows (3:53)
    2.The Fear Comes Up (5:46)
    3. If You Were Not Here (3:32)
    4. At Least for Today (3:34)
    Total: 16’45’’

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Caio Claro: Acoustic Guitar, Arrangements and Vocals
Ricardo Fogo: Bass on "The Fear Comes Up"
Ricardo Meira: Cello on "The Fear Comes Up"
Tiago Pierucci: Keyboards, Lead Arranger and Sound Manipulation