CHRONIQUE / REVIEW

ray alder

what the water wants

Releases information

Release date: October 18, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Inside Out

From: USA

8,1

Marc Thibeault - October 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Premier album sous son nom, troisième si on compte les deux albums faits sous le nom de groupe ENGINE (“Engine”, 1999 & “Superholic”, 2002), le chanteur Ray ALDER nous présente ici un album qui s’éloigne un peu (mais TRÈS peu) du style du groupe FATES WARNING dont il est le chanteur. Il a composé les pièces avec deux guitaristes: Tony HERNANDO (LORDS OF BLACK) & Mike ABDOW, guitariste de tournée avec FATES WARNING. Chaque guitariste a co-écrit séparément des pièces avec ALDER et ont aussi joué la guitare basse sur leurs pièces (HERNANDO en a 3, ABDOW a les 7 autres). Le résultat? Un album qui présente 2 styles lourds qui sont différent mais qui se rejoignent quelque part à travers le chant d’ALDER.

 

On débute avec “Lost” où la voix d’ALDER n’est pas sans rappeler celle de Geoff TATE (QUEENSRYCHE). Le son est pesant, la guitare nous accroche et Ray est en pleine possession de ses moyens. Bonne pièce. J’aime le début à la basse de “Crown Of Thorns” qui va servir de fil conducteur tout au long de la pièce. M. ALDER a une belle voix lorsqu’il chante sans s’époumoner, donnant presque l’impression que nous entendons un autre chanteur. La guitare ici est utilisée de très belle façon en ajoutant un effet de mystère à la pièce. Le point faible de cette pièce, selon mes goûts, est le refrain trop prévisible. Quand même une bonne pièce. Ray ALDER change encore de ton de voix pour chanter sur la pièce “Some Days”. Un Slow-Rock plus Rock que Slow avec un cachet du style de QUEENSRYCHE. On embarque ensuite sur un ton un peu plus mordant avec la pièce “Shine” où notre chanteur est à son meilleur. Il y a des moments où on a l’impression d’entendre Bruce DICKINSON, prouvant hors de tout doute sa capacité à varier sa façon de chanter. J’aime la façon différente utilisée pour terminer la pièce. 

 

“Under Dark Skies” est la pièce la moins forte de l’album: le genre de “Slow obligatoire" qui ne mène nulle part. Bel effort néanmoins. On repart ensuite plus en force avec la pièce “A Beautiful Lie”: presqu’à la saveur MAIDEN par son style et le chant d’ALDER, ça nous fait taper du pied presqu’automatiquement. On retourne au Slow-Rock avec “The Road” mais, cette fois-ci, on est plus du bon côté de “la force” et c’est une bonne pièce avec ses moments fort. On retourne aux “grooves” mordants du guitariste Tony HERNANDO avec “Wait”: ça mord, ça nous tire par les oreilles et ça fait chanter à merveille M. Alder.  Seul hic: encore ici, le refrain est très (trop?) prévisible. L’excellente pièce “What The Water Wanted” nous embarque dès le départ avec la guitare qui prend tout l’avant-plan avec Ray ALDER qui, pour une fois, arrive avec un refrain qui est un peu moins commun.  Il y a une belle énergie qui émane de cette pièce. On termine l’écoute de l’album avec “The Killing Floor”, une pièce qui  au début, donne l’impression d’aller nulle part. Et puis, vers 02:25 dans la pièce, ça monte d’un cran et c’est bon! Le solo de guitare n’est pas à dédaigner non plus et la fin nous laisse presque sur notre appétit! 

 

C’est un album a probablement été créé dans le but de laisser sortir la créativité de Ray ALDER sans avoir de balises à respecter. Les moments les plus forts de l’album sont les pièces co-écrites avec Tony HERNANDO (‘Shine’, ‘A Beautiful Lie’ & ‘Wait’),"‘What The Water Wanted" et "Lost" qui ressemblent à certaines pièces du groupe FATES WARNING. S’il n’y avait pas tant de refrains prévisibles, cet album serait beaucoup plus fort  musicalement.  À quand un album de ce genre sans refrain?

 

PISTES / TRACKS

 

01. Lost (03:45)

02. Crown Of Thorns (04:53)

03. Some Days (04:34)

04. Shine (04:53)

05. Under Dark Skies (03:58)

06. A Beautiful Lie (04:10)

07. The Road (05:38)

08. Wait (04:36)

09. What The Water Wanted (03:46)

10. The Killing Floor (05:47)

Bonus on Limited 1st Edition Pressing

11. The Road (Acoustic Version) (04:51)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Ray ALDER – Vocals

Mike ABDOW – Guitars/Bass

Tony HERNANDO – Guitars/Bass

Craig ANDERSON – Drums

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019