PROFIL RAPIDE / QUICK PROFIL

Unalei

Galatea

image1.jpeg

8,6

Releases information

Release date: 

From: 

Mario Champagne - April 2021

December 8, 2020

Italie / Italy

Si on enlève les 9 minutes et demie de reprises, cet album est très court, faisant moins de 30 minutes. Mais, ce sont des minutes de très grande qualité offerte par Karim Federico SANNA, le génie pensant du projet UNALEI, lui qui officie comme auteur, compositeur, interprète et multi instrumentiste en offrant une excellente performance aux percussions, aux guitares, au piano, à la flute, à l‘ocarina, et j’en passe! Ce romain, né d’un père Tunisien et d’une mère Sarde, ayant étudié en Espagne, se sent plus Méditerranéen qu’Italien. Cet album est pour lui une quête d’identité et un hommage à ses racines, qui se trouvent dans le réseau social que représente la mer, ce lien qui unit les peuples qui habitent son rivage. Fait étrange que je ne m’explique pas, il passe par la mer Baltique, pour y chanter la petite fille aux allumettes d’Odense au Danemark.

Malgré tout, il en résulte un album concept à l’esthétique profonde et précieuse, un Prog folklorique moderne qui est agrémenté d’élan de guitares métalliques et de percussions du genre « marteau piqueur » à la Mike PORTNOY, à grand renfort de notes classiques, de chœurs aériens et d’effets grandioses dignes d’œuvres cinématographiques à grand déploiement, le tout chanté en italien, en espagnol, en anglais, et en russe.

Le tout se montre magique par la mise en situation par des bandes sonores où les bruits des rues nous transportent à mille lieux, pour nous faire vivre sa quête. Les passages de piano sont à faire fondre, la grande classe ! Plusieurs titres bénéficient de voix féminines additionnelles exceptionnelles qui se marient à merveille avec celle de SANNA, chaude et aiguë, au timbre fragile et particulier dans les moments tendres. Le titre « The Little Matchgirl » est un condensé de ce qui fait la beauté de cet album. Mais il ne faut pas manquer l’incursion andalouse de « Gloria » servie à la sauce Prog métal. Mon coup de cœur, la séquence musicale de moins de deux minutes de « Portagioie » en mode Yann TIERSEN. Un petit passage bijou, d’une magie mélancolique comme il s’en fait peu. Un artiste romantique à suivre! Bonne découverte!