PROFIL RAPIDE / QUICK PROFIL

Magma

Eskähl 2020 (Bordeaux – Toulouse – Perpignan)

image1.jpeg

8,0

Releases information

Release date: 

From: 

Alain Massard - January 2022

September 3, 2021

France

MAGMA est le groupe né en 1969 dirigé par le batteur, compositeur, chanteur Christian VANDER qui a créé aussi le 'Zeuhl', leur langue maternelle. De l’avant-prog, du rock, jazz, classique, folk, une chorale, du chant lyrique le tout assemblé par des riffs tourbillonnants, la batterie toujours très innovante de Christian, un son grandiloquent que seuls ses fidèles serviteurs ont accès, oui c’est le prix à payer. MAGMA ne cache pas son inspiration de Carl ORFF et de John COLTRANE, sinon MAGMA est à part. C’est leur 16e live enregistré juste avant la pandémie avec des incursions sur des titres phares des 70.

Le CD1 reprend trois fragments musicaux avec « Theusz Hamtaahk » sur la folie jazzy magmaienne, une variation théâtrale de leur univers presque classique et des breaks et accélérations du tempo. « Ẁurdah Ïtah » plus de voix, une transe, une pièce classico-jazzy-orchestrale hors du temps où l’improvisation semble de règle mais où tout est calculé; à noter les claviers envoûtants très progressistes. « Mëkanïk Dëstruktïẁ Kömmandöh » sur une rythmique teutonique, voix en cascade hypnotisant, marque de fabrique Kobaienne; jazz, Al Di MEOLA en fond, rien ne peut décrire leur musique alors je vais vous renvoyer au dernier épisode du ‘Prisonnier’, le fameux 17 où tout part dans un maelstrom désorganisé… eh bien voilà ce que je ressens durant ces extraits étalons.

Le CD2 reprend « Kobaïa » de 1970 l’un des titres phares tout en finesse, une bonne révision de leur univers aux multiples breaks et ruptures transe, art music à vivre plus qu’à écouter. « For Tomorrow » détonne avec un titre hommage à John Coltrane grâce à une reprise de McCoy TYNER et à un solo déroutant du maître. « Auroville » pour une douceur piano à l’aube de la musique qui prolonge l’incursion jazzy-classique. « Tröller Tanz » termine ce live tel un feu d'artifice partant dans toutes les directions, revenant à la base kobaienne.

MAGMA a donc sorti un live pré-covid, de la lave en fusion, du son qu’il faut avoir entendu une fois dans sa vie pour mourir heureux, loin de tout. Du jazz coltranien, de la lave musicale en surabondance, un esprit à part et une vitalité toujours intacte, peut-être du fait du rythme du maître en ces lieux. Christian le dit lui-même il repart en guerre pour nous sauver du monde, il est là et encore là.