PROFIL RAPIDE / QUICK PROFIL

Jonatan Piña Duluc

Soundtrack Vol.1: Secuencia

6,4

Releases information

Release date: 

From: 

Mario Champagne - April 2021

January 14, 2021

République Dominicaine / Dominican Republic

Jonatan PIÑA DULUC est un compositeur et multi-instrumentiste de la République Dominicaine qui a à son actif six prix de reconnaissance national pour ses compositions en musique symphonique, musique de chorale, musique de chambre et danse latine. Il fignole également une œuvre éclectique à souhait aux contours fluides qui incorpore du jazz, du rock, du troubadour latin, du folklore dominicain et en y mettant sa patte psychédélique, ajoutant, bruits, souffles, notes et sonorités bizarres. L'album proposé est une collection de suites et de pièces instrumentales écrites pour le cinéma ou inspirées du cinéma comme narration. Son style va du type de bande-son calme et lente à des pièces avant-gardistes qui demanderont à la plupart des auditeurs intéressés un haut niveau de curiosité et de tolérance, car DULUC ose énormément, en brisant les lignes mélodiques, en décomposant les structures musicales pour y insérer ses sonorités mutantes, des percussions vaudou et modifier drastiquement un jazz latino qu’on ne reconnaitra qu’en partie (ou pas !) après cette injection forcée de modernité éclectique. « Culpa las palabras, filosas palabras… » est un très bon exemple de ce travail de transformation.

Cela donne des pièces loin des harmonies et mélodies que la plupart des mortels recherchent, donc pas très facile d’accès, mais malgré tout, cela demeure intéressant si on garde une ouverture d’esprit, car on se retrouve très loin du rock progressif, plutôt devant un jazz d’avant-garde progressif où les notes résonnent, hésitent, vibrent, se cassent, où la polyrythmie sévit et où l’imagination n’a pas de limite au point de rendre le tout difficile à définir. Les douze pièces proposées sont censées être accompagnées de vidéos à venir qui illustreront le message de cette œuvre assez expérimentale. Pour finir, DULUC chante très bien et c’est dommage qu’il se soit timidement limité au titre « Navajas », qui se montre un peu dans la veine de SUPERTRAMP. Titres préférés : « Navajas », et aussi « Dolce Vita Suite » et « Impressions Suite II » qui se montrent plus accessibles et pratiquement mélodiques, alors que « Secuencia I, iniciacion » dégage un aspect Crimsonien tout relatif dans son agressivité. Bonne écoute !

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020