PROFIL RAPIDE / QUICK PROFIL

Jeff Berlin

Jack Songs

image1.jpeg

8,9

Releases information

Release date: 

From: 

Mario Champagne - October 2022

August 2, 2022

USA

2014 fut l’année du décès du chanteur et bassiste Jack BRUCE, qui fut membre de CREAM, et qui eut également une carrière solo bien remplie. Celui-ci inspira plusieurs artistes qui ont souhaité lui rendre hommage dans le projet lancé par Jeff BERLIN, bassiste et professeur de musique émérite, ami de BRUCE, qui fit des pieds et des mains pour commémorer le souvenir de cette légende. Un projet ambitieux et émotionnel qui rallia facilement 18 pointures très connues qui voulaient le célébrer, dont entre autres Geddy LEE, Alex LIFESON, Tony LEVIN, Sammy HAGAR, Billy SHEEHAN, Gary HUSBAND, Scott HENDERSON et Ron « Bumblefoot » THAL.

Cet album propose de la musique inspirée de l’œuvre de jack BRUCE, en plus de quelques arrangements modernisés des chansons classiques de celui-ci. Mais il faut comprendre ici, que la plupart des chansons sont des nouvelles compositions qui puisent dans l'univers musical de BRUCE, dans ses lignes de basse et dans son jeu axé sur l’improvisation, en s'inspirant des sonorités développées par celui-ci. Selon Jeff BERLIN, qui s'est occupé de la composition, il a arrangé la musique de sorte que chaque chanson de « Jack Songs » devienne une œuvre individuelle composée de diverses parties d'autres chansons.

Jeff BERLIN s'occupe de la basse sur toutes les pièces, nous offrant une musique nostalgique et entraînante, entre rock « groovy » et blues festif. De plus, un exploit surprise car on y retrouve dans « Smiles Story and Morning Grins », le seul et premier jeu de basse en mode « relais » enregistré de l'histoire alors que huit bassistes invités se succèdent l'un après l'autre. Une œuvre obligée pour tous les bassistes qui se respectent! En plus, je vous garantis que vous allez passer un bon moment avec cet album. Titres préférés: « Creamed » avec un solo de LIFESON, « L’Angelo Misterioso » pour la trompette, « Rope Ladder to the Moon » pour la voix improbable d'Alex LIGERTWOOD et « Traintime Time » pour son rythme dément ! Bonne écoute !