PROFIL RAPIDE / QUICK PROFIL

Hawkestrel

SpaceXmas

image1.jpeg

8,0

Releases information

Release date: 

From: 

Alain Massard - December 2020

December 4, 2020

Royaume-Uni / UK

HAWKESTREL est une extension du groupe HAWKWIND groupe de rock spatial, pionnier de l’électronique et de LSD dont Alan DAVEY, Nik TURNER, Ginger BAKER ou Lemmy KILMISTER étaient là au début. Alan DAVEY a travaillé avec HAWKWIND de 1984 à 1996, puis de 2000 à 2007; entre il a fourni une bonne douzaine d’albums dans des orientations spatiales hétéroclites; cet album explore les thèmes des fêtes de fin d’année avec Glen HUGHES, Rick WAKEMAN ou Robby KRIEGER; Alan DAVEY a déjà sorti en cette année ‘’covid’’ un autre album plus un coffret 4-démos alors qu’il y avait disette d’album de puis 2012; nul doute que cette pandémie a boosté encore plus les désirs créatifs de ce bassiste hors pair et touche à tout musical.

Des chansons remaniées comme « We Three Kings », « O Come All Ye Faithful », « Little Drummer Boy », « Silent Night », « Oh Holy Night », « Jingle Bells » ou « Hallelujah » pour le plaisir de retrouver l’ai d’origine. Des compositions originales un peu déjantées, esprit de Noël, telles « Twelve Daze Of Drinxmas » pour le côté space rock sylvestre, sans le côté kitsch évident un peu énervant des originaux. Un son plus posé, des titres sans prétention autre que de se faire plaisir avec du rock-pop-folk; un son qui revisite celui d’origine d’HAWKWIND et ses sonorités folks germaniques sur « it’s A Wonderful (Funny Old) Life » ou « Für Kirsty », des airs enfantins à la sauce spatiale POPOL VUH comme sur « Seasons »; un air à la KRAFTWERK sur « Ein Weihnachliches Lustobjekt »; un son nerveux, déjanté, avant-gardiste à la BOWIE sur le « Twelve Daze Of Drinxmas » et cette fabuleuse reprise de Léonard COHEN font de cet album le disque à écouter durant ces fêtes comme brouillage à toute source radio ou télévisuelle.

Album composé durant les mois d’été en plein désert, ce dernier HAWKESTREL est un pur bijou festif pour musique d’ambiance lors des rares rencontres conviviales que l’on a actuellement le droit de faire; autant en profiter pour se démarquer.