PROFIL RAPIDE / QUICK PROFIL

Faint Signal

Formula

image1.jpeg

9,0

Releases information

Release date: 

From: 

Alain Massard - April 2021

August 30, 2018

USA

FAINT SIGNAL est un groupe de 2 multi-instrumentistes de Cincinnati formé en 2011, s’étant rencontré par post interposé pour promouvoir le PROG dans leur contrée; textes sur les questions politiques, sociales pour réflexion; la musique est fournie avec claviers virevoltants, guitares éclairées, avec des réminiscences piochées de ci, de là, de MARILLION, PINK FLOYD, GENESIS voire RUSH et de LIFESIGNS, TRANSATLANTIC, PORCUPINE TREE, MUSE ou SOUND OF CONTACT. Un son montrant l’expérience acquise et un son frais.

« 5000 Years » sur le titre clavier, chant féminin de Katja, l’une des deux chantées, piano qui amène un solo de saxo aérien avec des notes du SUPERTRAMP. « Led by the Moon » pour la pièce la plus progressive, intro mystérieuse, air facile à incorporer; break à mi-parcours aérien et symphonique avec une pointe de spleen, le tout magnifié par la basse, batterie et synthé; son à part sur GENESIS et KING CRIMSON. Des cloches introduisent « Groomed for Success pt.1 Panacea, pt.2 Formula et pt.3 Golden Timepiece » pour une trilogie de douze minutes, départ rythmé électro, percussions et claviers synthétiques, solo guitare mélodique et fruité; ambiance wallienne avec les bruitages et l’électro, voix hachée et redondante, solo sublime; fin avec une dérive encore plus floydienne, un violon plaintif puis complainte à la Waters et solo planant; ma blonde a tapé juste en me parlant des PINK FLOYD sur ce triptyque. « Terra Incognito » pour l’instrumental où RUSH et GENESIS 2e mouture peuvent être cités; du synthé bien gras, symphonique, ambiant avec de la flûte en plein milieu, final au synthé contemplatif.

« Linear Skies » et une intro à la YES puis ça se calme, un peu de GENESIS, la voix de Katja et on part sur MOSTLY AUTUMN avec un air rythmé; un solo dithyrambique au clavier va vous faire chavirer et vous demander pourquoi vous êtes passés à côté; titre sublime, explosif. « Surface Tension » pour un interlude où Kevin vient donner de la baguette et aide le clavier à donner une rythmique nerveuse et prenante; pièce prog! « Mixed Signals » pour le titre hit radio, ça ne ressemble qu’à du FAINT SIGNAL, bon allez un peu de SAGA pour ces notes de claviers qui sortent de partout, de SPOCK’S BEARD et de GANDALF’S FIST, bon la déclinaison synthé est divine. « Robed in Tradition » pour un ersatz floydien ciblé à la guitare acoustique, « Animals » et « The Wall » en écho; break avec la voix ersatz à Churchill, un tiroir dégoulinant de souvenirs et un solo jouissif pour le 2e hit de l’album. Ça continue sur
« U.A.V. » titre chanté qui me ramène à un MINIMUM VITAL survitaminé, à un YES des 80’s et à un ELP suintant de guitares, allez un ASIA surboosté aussi, bref du lourd, ça y est j’entends la voix de la NASA ou de l’US Air Force qui m’amène à « Live it Now » titre symphonique où les claviers prennent le devant, le riff piano semblant lancer ses notes de ci, de là, le final lancinant. « Zero to 55 » pour le final symphonique, air de musique de film jovial, ballade bucolique, classique; un peu de GENESIS pour le clavier, la flûte, un riff puissant; à 4 minutes, vous risquez de fondre, la flûte, le violon s’y mettent en cœur; c’est grandiloquent dans le bon sens, c’est aérien, c’est sublime.

FAINT SIGNAL a sorti une bombe musicale en 2018, du rock progressif moderne et presque commercial, un comble. Un album OMNI frais, tournoyant auquel un vrai batteur aurait encore magnifié l’écoute; bref, une perle quand même.