PROFIL RAPIDE / QUICK PROFIL

Arcana

Letters From A Lost Soul / Act 1: The World One Forms

8,6

Releases information

Release date: 

From: 

Alain Massard - November 2020

November 6, 2020

Canada

ARCANA est un groupe canadien né dans les méninges de Rogan McANDREWS, voulant explorer un concept opéra space-métal sur plusieurs EPs. Aidé d’Anna DRAPER aux voix et de Deyson THIARA à la batterie, il nous met l’eau à la bouche en proposant une expérience melting-pot brassant des sonorités variées métal prog avec du death, du classique, du pop, du mélancolique, du contemporain, du spleen; une fresque musicale en fait. Groupe à part distillant son propre son.

« Letters From a Soul » ou l’intro du film musical qui va être joué devant vous avec petite déclinaison latente, mise en bouche de toute beauté. « Wings » superbe pièce musicale mélangeant prog métal rythmé avec riff incisif et mélodie répétitive sur une base à la RUSH, break cristallin new age à mi-parcours, guitare mélancolique éclairée, un peu sur du Mike OLDFIELD, l’oxymore musical dont je raffole est ici maître en son lieu; il y a de l’ambiant, du contemplatif, du symphonique, un peu de COMA ROSSI pour le son aérien, la fin utilisant des sonorités d’instruments à vent pour donner plus de profondeur à ce développement progressiste.

« Tailwind » est la chanson de l’EP, titre franc sur une association des voix aériennes des deux tourtereaux de l’histoire jusqu’à un déferlement voix hurlée, reprise avec la voix féminine me rappelant un peu celle du chanteur de Martin BARRE de JETHRO TULL; morceau épuré pop fait pour le live et le mouvement. « Octosun/Wings(Reprised) » et le morceau qui vous laisse pantois : trompette, cor de chasse, sonorité princière, son crescendo envoûtant, arrivée des voix en ajout, un synthé et une boite à rythmes qui donne le tempo, la guitare hard avec son riff et la voix growl à nouveau, un son qui ramène à la grande guerre, à la S-F; le break du milieu nerveux permet de mieux apprécier ici cette voix si particulière qui peut aussi rebuter; les voix angéliques de Damien et Hope redonnent une lueur d’espoir et à la musique et à l’histoire des personnages éprouvés; la fin est comment dirais-je belle, émouvante, innovante, fraîche.

ARCANA sort de l'esprit de Rogan McAndrews qui a travaillé concept musical et histoire pour donner une trame space rock progressive dans la lignée de COHEED AND CAMBRIA, LEPROUS ou CALIGULA’S HORSE. Cet EP est censé avoir plusieurs suites pour constituer un rock-opéra où le métal prog se lie à des polyrythmies bien amenées, où l’air pop rencontre la déferlante métal, où le son de trompette ou de cor s’associe au synthé et au riff hard. Le bémol, la durée bien trop courte car les deux morceaux composés amènent l’eau à la couche.

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020