PROFIL RAPIDE / QUICK PROFIL

Afforested

Ancient Healing Oakwood Journeys

image1.jpeg

7,4

Releases information

Release date: 

From: 

Mario Champagne - July 2022

February 7, 2022

Royaume-Uni / UK

Si vous avez un petit « quarante minutes » à combler, voici le seul titre du nouvel album des frères Jonathan (instruments à cordes et chant) et Alex BETTS (percussions, sifflet et claviers) de la formation « Afforested », qui fût fondée en 2007. Dans ce nouvel opus qui est offert en version digitale seulement, ceux-ci s’occupent de l’ensemble de l’instrumentation, livrant une œuvre très inspirée par la vie sauvage des forêts et par les légendes folkloriques associées à celles-ci. Annoncé comme cela, vous devez bien vous douter que vous aurez droit à une bonne dose de rock progressif folklorique, mais il y a aussi du métal là-dedans, ainsi qu’un assemblage de sons qui vient chercher l’ensemble des sonorités de leurs quatre albums précédents.

L’ambiance est enlevante et la banane assurée dès les deux premières minutes. Associés à des sonorités de claviers « vintages » qui vibrent, des percussions puissantes, des éléments « folks » pouvant rappeler Jethro TULL et GRYPHON, et des passes de guitares délicates à la CAMEL dominent l’ensemble. Quant aux puissants soubresauts, ils puisent leurs inspirations dans les répertoires de RUSH, IRON MAIDEN et de KANSAS. Tout y passe finalement, dans cet assemblage de bonnes idées qui défilent, incluant de l’atmosphérique, des airs celtiques, et même un petit passage aux airs populaires dignes de la buvette du Festival des Galoches où le rosé croise le pastis. Mais les frères BETTS confirment également des influences de Rick WAKEMAN, de FAIRPORT CONVENTION, de DEEP PURPLE, de THIN LIZZY, de FOCUS, d’ELP et d’Al DI MEOLA dans ce long patchwork qui demeure très intéressant, mais qui risque de perdre la majorité des auditeurs lors de ses incessantes excursions en dehors du thème central.

Pour ma part, cette complexité dans la composition m’a bien séduit avec un très bon rendu sonore livré par une instrumentation simple mais variée. Moins plaisants et surprenants sont les quelques arrêts qui viennent casser le rythme, mais c’est un détail. Pour le reste, les frères BETTS s’éclatent, et leur enthousiasme se montre contagieux, ce qui fait qu’on passe un très bon moment en leur compagnie. Bonne découverte!