CHRONIQUE / REVIEW

parad1gm

parad1gm

Releases information

Release date: March 8, 2019

Format: Digital, CD

Label: Season of Mist

From: France

8,1

Alain Massard - June 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

PARAD1GM est un groupe français formé sur les cendres de SPIRITED, qui oeuvrait sur une base purement métal.  C’est lorsque j’ai vu « traîner » le nom de Betov (ADX) que je me suis lancé pour cette chronique, toujours intéressé par les liens avec un des groupes des années 80 qui avait encensé le monde français avec « la terreur ».  Emmené par un clavier aux sonorités "dark",  S-F et électronique, PARAD1GM propose un son à la PARADISE LOST sans égard et une déviation vers les teutons de RAMMSTEIN au milieu de l’album.  Concernant la voix,  j’ai pensé de suite à la voix rocailleuse des anglais de MAGNUM.  Pour l’ambiance générale, on part sur du power-métal-prog mélodique mais à sonorité "dark",  une touche d’électro-prog et un son caverneux lourd, à la limite oppressant.  Pour eux,  le but est de rapprocher un tantinet les bases prog des groupes dinosaures avec les films souvent orientés S-F qui allaient bien avec.  Bon, mettez votre scaphandre et plongeons dans ce paradigme temporel !

 

« Scars of life » débute par un titre purement "doom-prog" avec "riff" calibré pesant, rythmique basique peut être un peu trop en retrait;  ça donne de la sonorité à l’album et pour s’habituer à la voix caractéristique de Farès. « Reason » est plus synthé-métal, plus entraînant et démontre une belle atmosphère prog lors de la seconde partie du titre.  « Galbik » arrive avec un texte en arabe qui passe super bien pour un son à la RAMMSTEIN rapide et énergique, un peu comme « buried » et son solo de guitare limpide, frais ,fruité venant mettre un peu de couleur à une intro purement spatiale.  À ce niveau du CD, des prémisses prog peuvent être aperçues mais trop succinctes. « from the other side » permet justement de s’y profiler en donnant un air plus cool, plus planant rappelant certaines sonorités du ANATHEMA 2e période. « Black feather » enfonce le clou en développant une mouvance prog singulière, mélangeant durant 4 minutes un crescendo sombre,  inquiétant.  Autant les premières écoutes étaient sans émoi, autant avec le temps celle-ci explose tant sa composition devient travaillée et envoûtante! Puis vient le tryptique tant attendu avec « host » et son air de S-F, intro comme dans les 80s pour déjouer l’air central !  On est sur du « flash » et on croirait déjà voir les hommes-oiseaux attaquer notre vaisseau ! « Haunted » enchaîne avec la pièce la plus longue et sombre aussi avec une finale latente encore plus dark,  plus triste et remplie d’espoir amenant à « haven » 3e H pas au hasard pour une finale un peu plus fraîche ramenant le groupe à un son plus conventionnel. « Burden » conclut cet album avec une ambiance électro-doom. Et voilà c’est fini !

 

Bon, un album assez disparate, assez difficile « à rentrer dedans! ». D’un côté, un son revival qui lorgne sur les deux groupes précités, de l’autre une ambiance plus progressiste au fil de l’album pour des thèmes mélodiques, des ambiances sombres mais où le groove ne décolle pas assez.  L’essence pure manque pour nous faire réellement partir, ce que je demande à un album de ce genre.  Alors oui, l’effet est bluffant car on a affaire à un bon son, mais un tantinet trop reconnaissable; avec une batterie un peu plus explosive, une basse plus présente à certains moments pour renforcer les ambiances S-F et planantes, avec une guitare plus jouissive pour mettre un peu plus de couleurs que ce gris bien immaculé.  Oui, on a un bon jet pour un premier CD mais on en attend un peu plus pour qu’il se démarque de ses « pères » et nous amène vers une excitation musicale un peu plus profonde.

 

PISTES / TRACKS

 

01. Scars of Life (06 :44)

02. Reason (06 :22)

03. Qalbik (03 :55)

04. Buried (04 :50)

05. From the Other Side (05 :36)

06. Black Feather (06 :20)

07. Host (02 :08)

08. Haunted (07 :52)

09. Haven (03 :15)

10. Burden (04 :39)

Musiciens / MUSICIANS :

 

• Farès Tamzini : Chant
• AlukardX : Guitares
• Matthieu Marchand : Claviers
• Betov : Basse
• Julien Derivière : Batterie

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019