CHRONIQUE / REVIEW

oh hiroshima

Oscillation

Releases information

Release date: July 26, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Napalm Records

From: Suède / Sweden

9,2

Philippe André - August 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Un peu plus de trois ans plus tard et même presque quatre si l'on prend en compte la sortie officielle qui était novembre 2015, voici le retour avec un troisième album de ceux qui sont mes préférés en matière de post rock, j'ai nommé les suédois de OH HIROSHIMA, qui de quatuor sont devenus trio (le second guitariste est parti), j'avais été subjugué par leur opus précédent le magnifique " In Silence We Yearn" dont je vous avais parlé sur profilprog.com : https://fredsimoneau.wixsite.com/profilprogarchives1/oh-hiroshima-review

 

Évidemment il y a de quoi se demander ce que le groupe est parti faire sur un label de métal allemand ? Géré soit dit en passant par des gens fort sympathiques...Le titre d'ouverture "Neu" (nouveau dans la langue de GOETHE comme chacun le sait) est celui qui est le plus métal tout en restant du vrai post rock, semblable à ce que font (ou plutôt faisait) les irlandais de GOD IS AN ASTRONAUT dans leurs trois premiers albums de 2002 à 2007 (8/10). "A Handful of Dust", qui dépasse les huit minutes, est une pièce toute en retenue émotionnelle, avec une guitare aérienne et mélodique, comme nous les aimons et nantie d'une superbe progression harmonique, si vous appréciez le genre présenté ici, donc le post rock, vous allez découvrir un réel bijou (10/10).

 

Le troisième titre "Simulacra" assez long aussi, ravive l'esprit de "Neu" car il trempe dans la même mouvance, du post rock métallique, et maintenant il est plus facile de comprendre pourquoi OH HIROSHIMA est signé par une maison de disques spécialisée dans le métal ! Sur ce titre en particulier, la section rythmique laboure profondément les sillons creusés par la six cordes épileptique d'abord, en apesanteur ensuite de Jakob HEMSTROM, une pièce peu chantée, juste les quatre-vingt-dix dernières secondes (8/10). Toujours dans la joie et la bonne humeur nous continuons avec "Moderate Spectre" ici l'influence principale perçue est incontestablement les grands groupes britanniques des eighties comme ECHO AND THE BUNNYMEN ou le THE CURE de "Pornography" ou de "Disintegration" (écoutez bien tous les instruments, les guitares comme la basse et la batterie), une pièce superbe (9/10). Que dire de plus après ce sommet ? Que la plage suivante "Darkroom Aesthetics" s'inscrit dans le même registre en plus court, plus métallique et instrumental avec une six cordes plus post rock, plus déliée, plus GOD IS AN ASTRONAUT aussi inévitable référence... (8/10).

 

Pour fermer le ban et donc cette étude de cet "Oscillation" il nous reste "In Solar", la pièce la plus calme de l'album avec l'intervention comme sur le disque précédent, d'un violoncelle, sept minutes de pur bonheur auditif, avec la voix trainante de Jakob HEMSTROM quelque peu noyée dans la mélodie, mais Dieu que cette pièce est belle... (10/10). Nous clôturons avec le titre le plus long de l'oeuvre "Molnet" (un nuage en suédois, merci Google), un peu supérieur à dix minutes qui peut apparaitre comme un condensé de ce que nous avons entendu auparavant, un morceau vraiment post rock énergique et même plus, balayé les influences eighties citées plus haut, avec une guitare qui vous mord de partout, acérée comme une lame de couteau suisse, bref encore de la très bonne zique et un morceau très peu chanté (9/10).

 

Si comme moi vous appréciez le genre décrit, voici vos nouveaux héros.

 

PISTES / TRACKS

 

1. Neu (5:43)

2. A Handful of Dust (8:05)

3. Simulacra (7:23)

4. Moderate Spectre (6:28)

5. Darkroom Aesthetics (4:24)

6. In Solar (7:00)

7. Molnet (10:13)

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Jakob Hemström: Guitar, vocals

- Oskar Nilsson: Drums

- Simon Axelsson: Bass

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019