CHRONIQUE / REVIEW

odd logic

last watch of the nighthingale

Releases information

Release date: October 12, 2019

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production / Self-released

From: USA

8,6

Richard Hawey -  December 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Mine de rien ODD LOGIC nous présente leur huitième album avec « Last Watch of the Nightingale ». La musique de « Last Watch… » a été largement écrite en 2017, tout juste après la sortie « d’Effigy ». Mais avant de parler de ce nouvel album, disons qu’il y a eu un peu de mouvement chez ODD LOGIC (OL). Le groupe est maintenant un duo, Sean THOMPSON est toujours au chant, aux guitares et aux claviers, en plus il s’occupe de la production. Il est toujours secondé par Pete HANSON à la batterie et aux voix gutturales. « Last Watch of the Nightingale » est un album concept, comme pour la plupart des albums de la discographie de OL d’ailleurs. L’histoire met en scène un capitaine de navire de marchandise expérimenté qui part pour un voyage sur son bateau le Nightingale, le capitaine ne sait pas que ce voyage sera son dernier. Chacune des chansons nous plonge plus profondément dans la tragédie que vivra le valeureux capitaine.  Le style du groupe n’a pas changé, le progressif métallique est à l’honneur.  Comme référence on peut penser aux différents projets d’Arjen LUCASSEN. 

 

L’album se divise en huit plages de belles longueurs avec comme point culminant un épique de vingt-trois minutes qui clos ce grand voyage. Disons tout de suite que si vous aimez les envolés de guitare, les riffs puissants, les variations surprenantes, vous serez servi. Le tout débute doucement avec un instrumental, l’introduction est présentée au piano et à la guitare puis la batterie chasse la douceur pour faire place à des riffs déchirants entrecoupés de courts moments mélodiques. Pour ma part, connaissant le style de OL, j’ai aimé son entrée en matière.  Est-ce que cela présage une suite intéressante, on verra?  Poursuivons avec « Garden of Thorns », ce titre est chanté et le style est plus standard malgré ses sonorités parfois déjantées mais accrocheuses.  De façon générale, le chant est très bon avec quelques fois l’incursion d’une voix gutturale qui se manifeste ici et là sur l’album. Cet élément ajoute une couche au qualificatif métal et n’est aucunement à rejeter. Les titres « Absence » et « Chance of Gods » nous offrent des moments aux rythmes changeants très bien soutenus par une rythmique parfois endiablée et une guitare aux riffs agressifs.  Avec les deux chansons suivantes nous sommes témoins de quelque chose de plus sérieux, « Dreaming in Color » et « …Of the Nightingale » nous présentent des compositions qui ont du coffre, « Dreaming in Color » est ma préférée avec sa finale accrocheuse à souhait.  Sur « …Of the Nightingale » c’est le choc, guitare agressive, voix gutturale, appuyée par une rythmique dynamique qui nous accueille. Puis changement dans le style qui devient plus symphonique et qui nous dirige vers le chant, standard celui-là, et une finale toute en douceur.  Le second instrumental, « Sorrow », est le titre le plus court, toutefois il n’est pas dénué d’intérêt avec sa lente rythmique, son côté mystérieux et son solo de guitare qui est particulièrement efficace.  L’ouverture de « Boundary Division » ne laisse aucun doute sur la tragédie qui se prépare, l’ambiance est sombre malgré les sonorités qui se déchainent, la guitare et la section rythmique y sont les principaux acteurs. Malgré cela les accalmies apparaissent ici et là, elles détendent l’atmosphère mais aussi elles permettent à la musique de s’épanouir et c’est nous qui en profitons. Toute une finale d’album. 

 

« Last Watch of the Nightingale » est un album qui apportera du plaisir à son détenteur. L’élément métal est présent, c’est évident, mais les compositions sont mélodiques et bien construites sans excès inutiles. La guitare et la section rythmique nous rentre dedans lorsque c’est nécessaire puis elle nous dorlote. Une chose est certaine, vous vivrez totalement le tragique dernier voyage du Nightingale.

PISTES / TRACKS

 

1. Last Watch (6:17)
2. Garden of Thorns (6:17)
3. Absence (5:30)
4. Chance of Gods (6:26)
5. Dreaming in Color (8:02)
6. ...of the Nightingale (8:15)
7. Sorrow (4:09)
8. Boundary Division (23:00)

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Sean Thompson / Vocals, guitars, bass, keyboards, production & mixing
- Pete Hanson / Drums, guttural vocals

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019