CHRONIQUE / REVIEW

oceanica

one dark

Releases information

Release date: October 25, 2019

Format: Digital, CD

Label: Progressive Gears

From: Irelande / Ireland

7,6

Mario Champagne - November 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

La formation OCEANICA est en fait un seul et unique bonhomme!  Thomas Benedict HARRIS-HAYES, chanteur, guitariste et claviériste de la formation ENOCHIAN THEORY. Cette dernière formation ayant pris une pause de durée indéterminée, il en profite ici pour présenter son premier album solo, le premier d'une série de trois qui seront éventuellement produits, où ce multi-instrumentiste fait tout simplement tout sur treize pièces relativement courtes, sauf sur une qui dépasse les sept minutes. Au niveau musical, pas évident à définir. Il y a un peu de tout, de l'expérimentation, du « mainstream » très pop et un peu de déchaînement hurlant à l'occasion.

 

En ouvrant cet album avec sa boîte à musique, HARRIS-HAYES, créé provisoirement une atmosphère propice au rêve.  Sous les vents favorables d’« Overcome », il reprend le thème au piano nous amenant vers un style plus rock, accompagné d'un chœur de plusieurs « lui ». On découvre une voix atypique qui se perd un peu dans la puissance de la musique, cependant la proposition musicale suscite l'intérêt avec ses claviers adeptes de polyrythmies. La suite, « All The Cool Kidz R Doin' It », surprend subitement par le chaos instauré par un mode électro métal saturé en vibrations, avec de très courts passages de « growl ». Certains apprécieront, mais pas facile d'accès! L'inspiration revient sur « Amounting To Nothing » où la lourdeur se veut plus mélodique. Le chant y est intéressant, car la voix de HARRIS-HAYES, en multi couches est projetée d'un peu partout. Pour ma part, j'ai trouvé que sa voix avait des intonations de Mark HOLLIS, et que sur les moments musicaux calmes, des similitudes avec BIG COUNTRY.  Sur « Start From The Start », la pièce débute avec les bruits ambiants d'un individu qui rentre chez lui, et il y a probablement fête chez les voisins ! Simple supposition ! En revanche, ce qui suit tient la route au niveau guitare et basse, dans un style très accessible pour ne pas dire pop, dans le style d'un « COLDPLAY » avec du mordant. Cependant, la voix est trop en arrière-plan par rapport à certains instruments trop prédominant, mais cela reste correct.

 

« Oubliette » avec son introduction à la guitare, style « THE CURE », sombre et incantatoire se démarque, tout comme la très légère « Got A Feeling ». « Towards The Sun » étonne avec cette voix féminine, ce qui nous laisse supposer que le chanteur l'a trafiquée d'une certaine manière, s'il a tout fait lui-même.  Le concept est bien pensé également. Accompagnée au piano, cette voix répète en boucles le titre, avec un « beat » lourd, vibrant, parfois trop, car cela frise la saturation et des grincements se produisent. Les amateurs de MOBY vont adorer, et personnellement, j'ai trouvé cela très bien. Sur « 8 », les influences post-rock sont bien audibles, et j'y ai vu des similitudes avec ce que fait ELDER. Avec la suite, « Reverence » et « The Rose, Abloom », on repasse en mode COLDPLAY « musclé » et HARRIS -HAYES avec ces prestations pourrait pouvoir ratisser large au niveau audience. Pour finir, j'aurai une pièce préférée, soit « The Oblivion Tree », qui est  presque totalement instrumentale et où l'on ressent le plus d'émotions sur cet album grâce aux passages de ce piano triste, dans une  ambiance majestueuse, sans envolée majeure, mais d'une grande beauté.

 

A mon avis, un album plus près de la pop que du « Prog », présentant une œuvre où la somme des bonnes idées est assez élevée. Il y a plusieurs excellentes chansons sur cet album qui s'apprécient dès les premières minutes et d'autres qui demanderont un réel investissement de votre part. Ce fut le cas pour moi. Cependant, dans les situations où le chanteur superpose plusieurs couches de sa voix, il en résulte parfois une cacophonie ambiante désagréable. Parfois, trop de sons, c'est comme pas assez ! Mais peut-être que les sonorités déployées par cet artiste pourront capter votre intérêt. Pour ma part, les plus expérimentales en valent certainement le coup.  Bonne écoute !

 

PISTES / TRACKS

 

  1. Youth (1:07)

  2. Overcome (5:12)

  3. All The Cool Kidz R Doin' It (4:26)

  4. Amounting To Nothing (3:16)

  5. Start From The Start (4:42)

  6. Oubliette (5:01)

  7. Got A Feeling (3:10)

  8. Towards The Sun (2:45)

  9. 8 (5:06)

  10. Reverence (4:22)

  11. The Rose, Abloom (5:48)

  12. The Entangled Roots Of... (0:37)

  13. The Oblivion Tree (7:14)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Thomas Benedict HARRIS-HAYES – All Instruments, Vocals

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019