CHRONIQUE / REVIEW

nova cascade

a dictionary of obscure sorrows

Releases information

Release date: September 9, 2019

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production/Self-Released

From: Royaume-Uni / UK

8,0

Philippe André - November 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Petite et première incursion (pour moi) dans un sous genre de la musique progressive.  NOVA CASCADE oeuvre en effet dans la musique « ambiante », et qui dit « ambiante » dit en principe peu chanté et globalement très calme. Question: me suis-je endormi à l'écoute de ce disque?  Eh bien non, comme quoi, tout peut arriver. 

 

Rassurez-vous, nous baignons quand même dans une atmosphère ouatinée, propice à la rêverie et à la contemplation, si vous cherchez des soli de six cordes échevelés et des descentes de manche à n'en plus finir, vous pouvez aisément passer votre chemin.  Comme dans tout album présenté dans profilprog.com et dont j'ai eu la charge, j'apprécie de vous faire partager mes impressions pour que chacun puisse se faire une idée de ce qui l'attend. 

 

Il reste une interrogation en suspens à mes oreilles, pourquoi huit titres courts et un seul long? Réponse dans la courte biographie du groupe: nous sommes une formation « d'immediate prog » avec une priorité absolue aux atmosphères et aux mélodies... une précision utile avant d'écouter le quintet britannique.  NOVA CASCADE propose une musique facile d'accès et d'un réel lyrisme, avec un chant correct de Dave HILBORNE.  Il susurre plus qu'il ne chante selon moi, probablement parce qu'il ne peut pas monter très haut dans les octaves mais sa voix sied parfaitement à la musique qu'il nous propose, c'est l'essentiel.

Citons pêle-mêle pour les amateurs éclairés parmi nos favoris, la plage introductive « Unwavering » qui pourrait provenir pour ce qui est des claviers de ce que faisait ELOY il y a quarante ans, le très joli et éthéré « Antilles », « Joseph » et le violon plaintif d'Eric BOUILLETTE en invité de marque et bien entendu la perle, le titre éponyme « A Dictionary of Obscure Sorrows » et ses dix minutes emplies de synthétiseurs à ras la gueule et qui mérite écoutes et réécoutes. Globalement pas le disque de l'année mais une incursion bien agréable dans ce sous-genre de la musique progressive que représente l'ambient.

 

PISTES / TRACKS

 

1) Unwavering (3:13)       

2) Antillas (4:11)

3) Rabbit Hole (2:53)       

4) Echo & Narcissus (4:17)

5) Apophis (2:39)  

6) Plasticine & Paint (2:52)

7) Joseph (3:16)    

8) A Dictionary of Obscure Sorrows (10:19)   

9) Thaw (2:04)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Dave Hilborne : Lead & backing vox, Synths,Programming

Dave Fick : Bass

Charlie Bramald : Flute

David Anania : Drums

Eric Bouillette : Violin & Lead Guitar

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019