CHRONIQUE / REVIEW

needlepoint

the diary of robert reverie

Releases information

Release date: June 1, 2018

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: BJK Music

From: Norvège / Norway

8,2

Denis Boisvert - October 2018

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Voici un autre album riche et intriguant qui nous vient de cette pépinière de musiciens norvégiens à tendance jazz électrique mais aussi un peu psychédélique.  Oeuvrant depuis 2010 le groupe se spécialise dans le style fin 60 début 70 avec un amalgame de jazz rock à la SOFT MACHINE mais sur des mélodies anglaises pastorales dans le style de CAMEL ou même proto PINK FLOYD. Ils en sont à un quatrième album et celui-ci se base sur la thématique d’un rêveur un peu bizarre dans un village qui, entre autre, regarde les nuages ou les sauterelles, vous voyez le genre.

 

Ce qui plaît le plus dans cette musique c’est l’atmosphère débonnaire et légère mais surtout la qualité des musiciens et leur complémentarité. Une voix douce et remarquable sans accent, des claviers très bien distribués et expressifs très proche du son de l’époque et un jeu de guitare efficace tant dans la plage acoustique qu’électrique. La structure bénéficie du bassiste sans peur et d’un batteur très inventif et délicat. Malgré l’approche jazz le son est structuré, les textes sont bien présent et on est bien plus dans le style CANTERBURY qu’autrement.  La facture artistique est très forte tant dans la qualité musicale, la poésie des paroles et la simplicité des pochettes. Les morceaux sont plutôt court, 3-4-5 minutes bien remplies et très variées.

 

On ouvre avec ‘Robert Reverie’ qui a aussi été produit en EP, un beau morceau fluide avec une batterie solide et une ligne mélodique accrocheuse. ‘On the Floor’ qui suit est un presqu’un instrumental plus fuzzy et m’a rappelé des ‘grooves’ de MOTORPSYCHO avec des guitares électriques qui virevoltent partout. ‘All Kinds Of Clouds’ débute simplement en piano électrique avec une basse épaisse et une belle progression d’accord qui met la table pour une ballade rock psychédélique typique que SYD BARRET aurait pu composer. ‘Will It Turn Silent’ ouvre avec une guitare très HACKETT et reste dans un tempo lent et magnifique, la beauté dans la simplicité. ‘In My Field Of View’ est semblable mais avec de beaux passages de guitare jazz. ‘Grasshoppers’ est surprenant par une douce cacophonie de clavier et guitare et une ligne de basse intéressante. Très psychédélique et un morceau spécial. Les orgues sont superbes à la fin. ‘Beneath My Feet’ reprend le rythme et le tempo plus soutenu avec tout un travail de batterie. Mon seul reproche, trop court. ‘In The Sea’ donne droit un beau tableau océanique avec des relents qui m’ont rappelé le classique ‘Octopus’s Garden’. On termine avec ‘Shadow In The Corner’ un bel opus cohérent avec les rêveries de Robert, léger et pétillant, calme et pacifique avec un remarquable passage de percussion brésilienne.

 

Dans l’ensemble on obtient un bel album, recherché, cohérent, qui ressemble plus un recueil de poème qu’un opéra space-rock. Des musiciens doués et une de leur meilleur album à date.  Plaira aux amateurs de CAMEL et aux amants de musique plus douce et calmante.  Vraiment un style qui s’écoute bien mais qui surprend par sa richesse et ses sonorités. Je ne connaissais pas et je suis allé voir leur très bon catalogue et j’attends le prochain album.

PISTES / TRACKS

 

1. Robert Reverie (4:13)

2. On The Floor (4:50)

3. All Kind of Clouds (4:54)

4. Will It Turn Silent (3:02)

5. In My Field of View (3:14)

6. Grasshoppers (3:37)

7. Beneath My Feet (3:21)

8. In The Sea (3:48)

9. Shadow In The Corner (3:11)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Bjørn Klakegg: vocals, guitars

David Wallumrød: keyboards

Nikolai Hængsle Eilertsen: bass

Olaf Olsen: drums

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019