CHRONIQUE / REVIEW

moron police

a boat on the sea

Releases information

Release date: August 16, 2019

Format: Digital

Label: Auto-Production / Self-Released

From: Norvège / Norway

9,3

Mario Champagne - October 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

MORON POLICE, soit « Police Débile » en français,  un groupe norvégien né en 2008, s'est donné pour mission de colorer avec un peu de gaieté cet automne qui s’annonce déjà gris.  « A Boat on the Sea » est le troisième album publié par ce groupe, et la magnifique image de couverture de leur album indique bien que la bonne humeur sera de la traversée.  Un groupe étonnant qui produit une musique progressive, à fort accent pop, avec des sonorités et des passages vocaux rappelant parfois COLD PLAY, CHEETO'S MAGAZINE, Billy JOEL, SUPERTRAMP, THE DEAR HUNTER et BRUCE HORNSBY AND THE RANGE, spécialement sur la courte pièce d’introduction « Hocus Pocus ». Ce piano, avec ses notes claires, associé à la voix de Sondre SKOLLEVOLL, chaude et positive, créent une ambiance prédisposant à une écoute facile. Vous comprendrez donc qu'on est loin du « Prog » pur et dur à la KING CRIMSON.

 

Dès les premières notes de « The Phantom Below », on se retrouve en mode CHEETOH’s MAGAZINE, style « Big Boy ». Les synthés sont à fond la caisse. L’énergie déployée au maximum et on se retient pour ne pas danser.  Sourire assuré.  « The Invisible King » quant à elle maintien une forte parenté avec THE DEAR HUNTER, tant la voix de SKOLLEVOLL en est proche, ainsi que l’approche musicale. Suivie de paroles de personnages d’époque issues de vieux programmes qui fait songer à un processus utilisé sur le premier KAPREKAR'S CONSTANT, et qui produit ici un superbe effet. « Beware The Blue Skies », associe également une énergie démente, dangereusement près de la pop. Le genre de pièce que vous pourriez passer à des gens qui détestent le Prog et ils ne s'en rendraient même pas compte. J’ai même pensé à Billy JOEL en cours de route. Avec « The Dog Song », clappement de mains, saxophone, des airs de parenté avec THE DEAR HUNTER dans une ambiance style « Graceland » de Paul SIMON et survient encore ce piano entrainant. La suivante compte pour une de mes préférées, « Captain Awkward », avec une ressemblance hallucinante à CHEETO’S MAGAZINE, soit une pop « Prog » énergique avec une grosse dose d’humour, de la techno et du funk, en plus des passages folkloriques d’on ne sait de quelle contrée de l’Est.  Hilarant!  Vers d’oreille à prévoir!  « The Undersea » offre des rythmes variés, des sons de « synthé » ondulants, associé à un martelage de caisses dément et surtout, une performance vocale impressionnante car on peut ici prendre toute la mesure des capacités de SKOLLEVOLL.  Pour conclure en beauté, probablement la meilleure, et pour sûr, la première à écouter de cet album, « Isn't It Easy » avec son début aux accents tribaux, enchaînant déchaînements des percussions et des synthés exceptionnels. Lors des moments plus calmes au piano, on peut penser quelques instants à SUPERTRAMP et Bruce HORNSBY.  La plus longue avec presque 7 minutes qui vous donnera très certainement l'envie d'en savoir plus.

 

Honnêtement, j'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir ce groupe très déjanté. Va sans dire que je vais éplucher leur discographie. Il est aussi fort possible que votre copain ou copine qui boude le « Prog » pourrait s'enticher de cette musique dynamique et farfelue. Ils ont donc trouvé la recette pour combattre la déprime, et ce n'est pas si compliqué finalement.  Des chansons simples, des musiciens heureux qui s'amusent, des mélodies accrocheuses qui se sifflotent.  Et quand toutes les chansons d'un même album arrivent à s’incruster dans votre tête, cela veut dire quelque chose. Le talent est là!  Comme mentionné précédemment, possiblement que plusieurs ne verront pas d’affiliation directe avec le mouvement « Prog », mais pourquoi bouder ce talent canalisé dans trente minutes de bonheur! Un excellent disque que je vous recommande.  Bonne découverte!

 

PISTES / TRACKS

 

1 Hocus Pocus (1:20)

2 The Phantom Below (4:12)

3 The Invisible King (4:05)

4 Beware the Blue Skies (4:11)

5 The Dog Song (3:20)

6 Captain Awkward (5:12)

7 The Undersea (3:27)

8 Isn't it Easy! (6:57)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Sondre SKOLLEVOLL – Vocals, Guitars, Additional Keyboards, Percussions

Lars BJORKNES – Keyboards, Grand Piano, Hammond Organ, Percussions

Thore OMLAND PETTERSEN - Drums

Christian Fredrik STEEN – Bass

Additional Musicians:

Claudia COX – Violin

Heine BUGGE – Accordeon

Morten NORHEIM – Tenor and Soprano Sax

Jonas FLEMSAETER HAMRE – Tenor Sax

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019