CHRONIQUE / REVIEW

moon letters

until they feel the sun

Releases information

Release date: June 8, 2019

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production / Self-Released

From: USA

8,2

Philippe André - July 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Involontairement je continue mon périple musical aux ETATS UNIS D'AMERIQUE en cette fin de premier semestre 2019...Après ATLANTA - GEORGIE pour GREAT WIDE NOTHING, puis AUSTIN - TEXAS pour THIRTEEN OF EVERYTHING, me voici à SEATTLE - ETAT de WASHINGTON pour vous parler de l'album du quintet MOON LETTERS, nouveau groupe certes mais dont les composantes proviennent de diverses formations de cette ville emblématique, plus connue pour sa haute technologie et ses nombreux parcs nationaux qui l'entourent que pour ces groupes de musique progressive.

 

Premier album, premier titre instrumental "Skara Brae" court (moins de trois minutes --- ndr : les trois premiers titres durent moins de quatre minutes et ce seront quasiment les seuls, nerveux, mais doté d'une belle mélodie, emballé c'est pesé, bon début (8/10). Seconde plage "On the Shoreline", et nous entrons dans la phase originale et forcément agréable de ce "Until They Feel the Sun", car MOON LETTERS  a la très bonne idée de comporter dans ses rangs un flutiste Michael TREW, qui est aussi chanteur et bon de surcroit, et qui dit flute dit musique aérée, ce qui à mes yeux est un réel avantage (8/10). "What is Your Country" simplement vocalisé s'écoute, sans plus, malgré les sympathiques cris des mouettes en ouverture (7/10). Avec "Beware the Finman", nous entrons dans le plat de résistance de l'album, avec trois titres d'une durée supérieure à sept minutes ; ce premier des trois précités nous emmène dans les contrées d'un progressif énergique et assez facile d'écoute, bien chanté par mister TREW dont certaines intonations rappellent le phrasé vocal du grand et éternel Michael SADLER, superbe pièce s'il en est, où tous les instrumentistes trouvent leur place et l'occasion de s'exprimer, les guitares me font penser à James YOUNG et Tommy SHAW, l'emblématique duo de six cordistes de STYX , l'un de mes deux titres favoris sur l'ensemble de l'album (9/10). La pièce suivante "Those Dark Eyes" commence sombrement (logique vu son intitulé) avant de se développer et de se baigner dans un joli canevas symphonique sous la houlette du claviériste John ALIDAY encadré par la guitare de Dave WEBB, le chant est ici d'une réelle beauté, avec une situation que je trouve souvent trop récurrente dans les groupes progressifs en 2019, je nomme une fin trop abrupte (9/10). "Sea Battle", plus long morceau de l'oeuvre, est aussi le plus complexe, car bâti sur une rythmique franchement heavy (présence soutenue de la guitare basse de Mike MURPHY), un peu à la BLACK SABBATH (Geezer BUTLER) ou à la UFO (Pete WAY) des vertes années, et la guitare est dans le même esprit....un morceau pas facile à apprivoiser et qui demandera de nombreuses écoutes avant de se l'accaparer (7/10).

 

Retour à des titres plus courts ensuite, avec "The Tarnalin" belle pièce symphonique, la seule qui met en avant les trompettes de John ALIDAY et Mike MURPHY, intéressante, originale et très agréable (8/10). Séquence joliment vocalisée avec le très court "It's All Around You" conclu par des bruits de tonnerre (8/10), puis vient "The Red Knight", dans une veine heavy progressive, écoutable sans être génial, trop conventionnel à mon gout (7/10). L'album se clôt avec un titre plus long "Sunset of Man" , qui débute magnifiquement par un duo de claviers et de flute, très pastoral, comme au temps des grandes oeuvres des seventies de GENESIS ou de CAMEL, le chant est au diapason, c'est à dire délicat et superbe, et précède un envol symphonique somptueux à partir de la mi morceau, agrémenté d'un solo de guitare classieux autour de la cinquième minute et jusqu'au terme du morceau, brillant (9/10).

 

Très bon premier album pour MOON LETTERS, une formation prometteuse mais extrêmement perfectible, qui demande donc progression et confirmation bien entendu.  

 

PISTES / TRACKS

 

1. Skara Brae (2:50)

2. On the Shoreline (3:37)

3. What is Your Country (2:35)

4. Beware the Finman (7:47)

5. Those Dark Eyes (7:36)

6. Sea Battle (9:00)

7. The Tarnalin (4:34)

8. It's All Around You (1:10)

9. The Red Knight (4:25)

10. Sunset of Man (7:29)

Musiciens / MUSICIANS :

 

- John Allday - Keyboards, Vocals, Trumpet

- Mike Murphy - Bass, Vocals, Trumpet

- Kelly Mynes - Drums, Percussion

- Michael Trew - Vocals, Flute

- Dave Webb - Guitars

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019