CHRONIQUE / REVIEW

mark rowen

radiance

Releases information

Release date: September 1, 2018

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production / Self-Released

From: Royaume-Uni / UK

7,8

Alain Massard - January 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Mark ROWEN a été le guitariste de BREATHING SPACE de façon éphémère, ainsi que sur MOSTLY AUTUMN et puis enfin sur RIVERSEA.  Il a sauté le pas dernièrement en sortant son propre album avec des musiciens confirmés tels Barry CASSELS à la batterie et Paul TEASDALE à la basse venant de son 1er groupe.  La musique qu’il a composée sort tout droit du courant AOR selon moi et de groupes connus comme TOTO, KANSAS, ALAN PARSONS PROJECT ou REO SPEEDWAGON.  La voix de Lisa BOX peut aussi rappeler des groupes comme KARNATAKA et MOSTLY AUTUMN.

 

Son album est cependant assez déroutant dans le sens qu’il y a une bonne partie de titres assez courts, pouvant passer sur les ondes FM, avec refrains tranchants, chœurs bien en rythme et soli ciselés; cependant 3 titres en plus de l’intro dévoilent une envie néo-progressive évidente.  L’intro justement donne le ton sur une atmosphère aérienne digne de BOSTON ou de PINK FLOYD avec bruitage d’hélicoptère. « My Shadow Walks Alone »  et « Feel Like Letting Go » fleurent bon les titres que l’on pouvait entendre sur les radios dans les 80s avec refrain tonique et soli de guitare ou synthés, c’est fluide et aérien.  « On the Blue Horizon » avec sa guitare sèche laisse s’épanouir la voix de Lisa.  Avec « The Reason Why » le piano basique lance la chanson calmement et il faudra un solo de guitare puis d’orgue avec choeurs vers la fin pour sentir doucement le développement prog, une bonne montée crescendo en soi qui surprend l’oreille! « Time to Leave » repart malheureusement sur un titre AOR avec un développement plus calme, à noter ici une évolution que n’auraient pas renié KANSAS ou JETHRO TULL et une voix qui se fait androgyne.  Vient enfin « Lure of the Siren » où le CD rentre dans l’univers prog comme je le conçois avec une intro planante et aquatique (son de rames!), une mise en route acoustique puis un break vers les 4 minutes amenant alors un riff lourd, pesant et un développement singulier sur deux voix puis boucles vocales, enfin guitare et solo synthé de Guy Manning en personne, il était temps! « Carousel » poursuit l’atmosphère planante avec un orgue de foire, un son et une voix à la APP pour le slow de l’album et un superbe solo final de synthé qui aurait pu apparaître sur « And Then There Were Three ».  Retour AOR avec « Trick of the Light » et son refrain tube que REO SPEEDWAGON aurait pu sortir!  Heureusement, « Love is Like a Rock » arrive avec ses 8 minutes et son riff à la … de bonne facture (attention, je vous laisse chercher!); ici les instruments sont allés prospecter vers les 70s et les 80s, vers TOTO aussi, avec des breaks toniques, un instant presque jazzy, une latence au piano avant de repartir vers une sonorité complexe où piano, guitare et tambours s’entrecroisent, un réel bon moment.  « Shine » conclut l’album sur une comptine douce avec base piano, faisant penser finalement au concept album.

 

Vous l’aurez saisi, cet album n’est pas facile d’accès, nous emmenant de ci de là vers des sonorités de deux types de chansons, vers des évolutions typiquement prog à certains moments beaucoup trop simplistes, mais comme Mark le dit si bien, « La musique nous permet de communiquer et de nous exprimer lorsque les mots manquent. »  Un très bon disque pour les morceaux à connotation prog, un bémol concernant les autres morceaux, bons mais rentrant limite dans les notes progressives.

 

PISTES / TRACKS

 

1 Opening Move (1 :47)

2 My Shadow Walks Alone (5 :15)

3 Feel Like Letting Go (5 :37)

4 On the Blue Horizon (5 :01)

5 The Reason Why (6 :55)

6 Time to Leave (4 :46)

7 Lure of the Siren (10 :24)

8 Carousel (7 :07)

9 Trick of the Light (4 :50)

10 Love is Like a Rock (8 :17)

11 Shine (3 :57)

Total :64’00’’

Musiciens / MUSICIANS :

 

Mark Rowen – Electric & Acoustic Guitars, Guitar Synth, Keyboard Programming, Backing Vocals
Lisa Box – Lead & Backing Vocals
Barry Cassello – Drums
Leigh Perkins – Keyboards, Synths, Backing Vocals
PauL Teasdale – Bass
with :
Donna Marie Bottomley – Vocals (track 7)
Guy Manning – First Synth Solo (track 7)
Moray McDonald – Pads & Organ (tracks 1,3,6,7 & 10)
Rob Cottingham – Keyboards (track 8)
Cleo Harratt – Vocal Loop (track 7)
Jake Wilson – Gamelan
Ian Burwell, Simon Cooper Cabasa, Jenni Tarr – Backing Vocals

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019