CHRONIQUE / REVIEW

lonely robot

under stars

Releases information

Release date: April 26, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Inside Out

From: Royaume-Uni / UK

9,4

Marc Thibeault - April 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

John MITCHELL est partout : avec les groupes ARENA, BLIND EGO, FROST*, GANDALF’S FIST, IT BITES, KINO et THE URBAN ou en solo, chaque entité lui permettant de s’exprimer de façon plus ou moins différente et apportant son lot d’admirateurs. J’avoue connaitre tous ces groupes et, à part peut-être un seul de ces véhicules musical, je n’aie jamais été déçu. Son projet de trilogie LONELY ROBOT fait partie des projets desquels je considère qu’il a le mieux réussi à se forger une entité musicale distincte. Après “PLEASE COME HOME” en 2015 & “THE BIG DREAM” en 2017, John nous présente ici le troisième volet axé sur l’utilisation de l’astronaute comme métaphore pour représenter l’état de l’humanité: “UNDER STARS”. Ceux qui aime son travail avec les groupes “IT BITES” ou “FROST*” seront tout de suite en terrain connu mais c’est, comment dirai-je…une coche au-dessus.

 

On débute le voyage avec l’intro spatial et éthérée “Terminal Earth” qui nous amène à la pièce “Ancient Ascendant”, avec ses bouts tranquille qui explosent soudain pour faire place au refrain. La guitare est mordante, la voix de M. Mitchell est à point et le rythme en contretemps libère le chemin pour faire passer la musique. Le début de la pièce “Icarus” fait penser à certaines de ses compositions avec “FROST*” : avec un rythme en continu en arrière-plan et la guitare basse qui roule tout le long, ce sont les claviers, la guitare et, surtout, le chant qui font ressortir la beauté de la création. La très belle “Under Stars” est nostalgique et John MITCHELL chante avec ses tripes, nous livrant aussi un solo de guitare assez émotif. Poignant. J’aime “Authorship Of Our Lives” pour les contretemps et les claviers simples mais efficaces. J’ai eu l’impression que John a pris deux pièces différentes et les a fusionnées, donnant cette création assez unique. La pièce “The Signal”, avec son style très éthéré et “space”, est un moment musical de repos sur l’album de l’astronaute, personnage clé de la trilogie.

  

“The Only Time I Don't Belong Is Now” est un mélange des styles que M. Mitchell utilise avec les groupes IT BITES & FROST*. Ça groove et c’est bon. Quoi que bonne, c’est à mon avis la pièce la moins forte de l’album. “When Gravity Fails” débute avec un riff de guitare assez lourd avant de tomber dans un style un peu plus dans la veine de FROST*et même avec une petite touche qui ressemble au groupe THRESHOLD. La pièce “How Bright Is The Sun?” est un des points forts de l’album : une mélodie qui nous berce tranquillement avec son parfait mélange de chant très écho et de musique douce et puissante à la fois. Je ressens dans les soli de guitare la même passion que dans certain soli de David GILMOUR sur, par exemple, les pièces “COMFORTABLY NUMB” ou “HIGH HOPES”. Touchante. On a l’impression d’écouter ARENA lorsqu’on écoute l’instrumentale “Inside This Machine” : il y a un petit groove avec une aura de mystère et la guitare prend toute la place. C’est bon mais trop courte à mon goût! Une autre très jolie pièce, “An Ending” est LA pièce qui termine la trilogie avec tristesse et nostalgie.

 

On a ici quelque chose de très bien produit et il y a un sentiment de liberté dans le chant de John MITCHELL, particulièrement sur les pièces “ICARUS”, “UNDER STARS”, “HOW BRIGHT IS THE SUN?” & “AN ENDING”. Ceux qui n’ont pas écouté les deux premiers albums de la trilogie ne se sentiront pas dépaysé ou perdu à l’écoute de celui-ci, l’album étant une entité seule et un complément des deux autres à la fois. Par contre, si vous aimez ce que vous allez entendre sur cet album, je vous suggère fortement d’aller chercher les deux premiers albums. Un must.

 

PISTES / TRACKS

 

1. Terminal Earth (1:56)

2. Ancient Ascendant (5:47) *

3. Icarus (5:21)

4. Under Stars (5:16) *

5. Authorship Of Our Lives (5:39)

6. The Signal (3:20)

7. The Only Time I Don't Belong Is Now (5:16)*

8. When Gravity Fails (5:03) *

9. How Bright Is The Sun? (6:03) *

10. Inside This Machine (3:28)

11. An Ending (2:40)

Musiciens / MUSICIANS :

 

John MITCHELL - Vocals, guitar, keyboards, bass

Craig BLUNDELL - Drums

Steve VANTSIS - Bass on *

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019