CHRONIQUE / REVIEW

latitudes

part island

Releases information

Release date: April 5, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Debemur Morti Productions

From: Royaume-Uni / UK

7,4

Sébastien Rancourt - Sept 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

L’étiquette Post-Metal qui décrit la musique de LATITUDES est une nouveauté pour moi.   C’est avec une grande curiosité que je me suis lancé dans l’écoute de la dernière production des anglais. Dès le départ, nous sommes bercés par une douce mélodie de guitare acoustique. Celle-ci cède graduellement sa place à un rythme plus effréné. La production semble toutefois faire défaut. Le son n’est pas aussi net que je l’aurais souhaité, la batterie se retrouvant parfois noyée dans cet amalgame déficient. Par chance, les compositions sont suffisamment solides pour que l’on souhaite tout de même donner une chance à cette œuvre.

 

Plus intense, « Moorland Is The Sea » me rappelle par moment Devin Townsend. Les airs accrocheurs des guitares donnent une légèreté à l’ensemble. Celles-ci constituent le cœur et l’âme de cet ouvrage. « Dovestone » poursuit là où s’était arrêté son prédécesseur. Adam SYMONDS s’y démarque cependant davantage. Alliant son chant planant à des envolées un peu plus poussées, celui-ci parvient à transcender une émotion supérieure aux deux titres précédents. La fin de celui-ci devient cependant un peu redondante, une minute de moins aurait probablement rendu ce morceau encore plus efficace. « Fallowness » semble directement tiré du catalogue de Townsend, la production de qualité en moins. Les moments de guitare acoustique sont de loin les plus agréables de cet album en ce qui a trait à la qualité sonore.  Le niveau de production est si différent entre les passages métal et ceux acoustiques qu’on croirait presque que ceux-ci ont été enregistrés à deux époques différentes. Le travail de John LYON est malheureusement inaudible, la basse étant encore plus absente du mixage final que la batterie. Le talent des musiciens est cependant sans équivoque. Ceux-ci composent et s’illustrent brillamment tout le long des 44 minutes de l’offrande. La pièce « The Great Past » démontre assez bien l’étendue du savoir-faire des britanniques. Les rythmes variés et l’excellent solo de guitare qui termine la pièce donnent envie de la répéter dès que celle-ci s’achève.  La pièce éponyme n’est pas en reste non plus, ses 10 minutes valent d’être écoutées à plus d’une reprise afin d’en saisir toutes les subtilités. Variant entre passages atmosphériques et rythmes lourds, ce morceau parait beaucoup plus court qu’il ne l’est en réalité. L’album se termine de belle façon avec ce titre phare qui ne laisse pas indifférent.

 

Au final mon appréciation générale de « Part Island » est mitigée. J’ai adoré la composition et le style musical offert mais la production de piètre qualité m’a grandement laissée sur ma faim. Avec un son de meilleur qualité "Latitudes" aurait pu se glisser parmi mes incontournables mes ceux-ci devront pour le moment se contenter d’être une formation marginale au potentiel fort intéressant.

 

PISTES / TRACKS

 

  1. Underlie (5:39)

  2. Moorland Is The Sea (7:20)

  3. Dovestone (7:37)

  4. Fallowness (6:18)

  5. The Great Past (6:39)

  6. Part Island (10:05)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Mike Davies: Drums

Tim Blyth: Guitars, Synth

Adam Crowley: Guitars

John Lyon: Bass

Adam Symonds: Vocals

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019