CHRONIQUE / REVIEW

la morte viene dallo spazio

sky over giza

Releases information

Release date: May 5, 2017

Format: Digital, CD

Label: Bloodrock Records

From: Italie / Italy

7,9

Richard Hawey - September 2018

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Parfois vous voulez écouter quelque chose qui est un peu à l’écart par rapport à la norme. Il peut être difficile de trouver ces trésors, votre recherche devient alors ardue. Toutefois il est possible de trouver, mais il faut être patient et peut-être un peu chanceux. LA MORTE VIENE DALLO SPAZIO est une formation italienne qui a atteint sa forme actuelle par la réunion avec deux entités féminines, Claudia (Basse) et Melissa (Synth/Moog, vocale). Inspiré par les films de science-fiction italiens et par le space/rock, elles ont réussi à combiner des atmosphères standards pour ce genre de musique à une rythmique vibrante et hypnotique tout en demeurant space et ambiant. Le quatuor est aussi formé par Angelo (Flute & guitare) et Federico (Batterie). Les influences sont partagées, mais nous pouvons faire quelques rapprochements avec Pink Floyd, période « The Wall » et Mars Volta. Stylistiquement parlant, il n'est pas exagéré d’imaginer leur musique comme une bande sonore d’un film, ce qui n’est pas vraiment une surprise étant donné l’inspiration du groupe.

Nous pénétrons dans le monde de LMVDS avec la chanson-titre « Sky Over Giza », un synthé chargé qui nous amène dans un monde mystique. Les accents de flute sur un fond de mélodie égyptienne sont hypnotisant, le tout se développe jusqu’à l’arrivée du second titre « Zombies of the Stratosphere ». Il y a ici un mélange d’Opéra Rock sombre avec des ambiances électroniques, une voix venue du profond de la galaxie se fait entendre jumelée au travail formidable de la flute. Le rythme change en milieu de piste et s’accélère avec des effets spéciaux qui se mélangent au chant qui est loin derrière. La pièce se termine abruptement et c’est « Sigu Tolo » qui s’amène. Il semble que ce soit un autre nom donné à l’étoile Sirius. Fait ou légende, l’histoire dit que des extra-terrestres seraient venus sur terre plus précisément en Afrique de l’ouest et auraient rencontrés le peuple des Dogons il y a 5000 ans. Cette rencontre serait soulignée tous les 60 ans par le peuple des Dogons. Sur la base de sonorités chargées des claviers, la batterie y va de sa rythmique obsédante. Les effets se multiplient pour nous faire traverser le cosmos presque en entier. Le titre bonus « Fever » est un changement rafraîchissant de rythme ! Ici on peut avoir des effluves de Tool avec sa guitare fuzzy, les faibles bourdonnements et grondements qui s’étendent à travers toute la piste. C’est peut-être la piste la plus ambiante du EP, surtout parce que le theremin est plus au second plan ce qui évite que nous soyons distraits pas ses sonorités.

Je dois avouer que ce premier jet de LA MORTE VIENNE DALLO SPAZIO est impressionnant, Tout d’abord c’est l’originalité qui me vient à l’esprit puis l’intérêt constant dans la présentation du conte. Il n’y a pas de structure standard ici, sauf pour les parties rythmiques, seulement des sons réfléchis et cohérents. Donc 35 minutes de voyage à travers les étoiles qui vous feront vraiment décrocher du quotidien.

PISTES / TRACKS

 

  1. Sky Over Giza (5:39)

  2. Zombies of the Stratosphere (4:34)

  3. Sigu Tolo (12:31)

  4. Fever (bonus track) (13:45)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Bazu - Lead guitar / Sitar 

Melissa - Moog / Theremin / Vocals

Angelo - Flute / Guitar

Claudia - Bass

Federico - Drums

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019