CHRONIQUE / REVIEW

l'alcôve

dead end

Releases information

Release date: March 3, 2019

Format: Digital

Label: Auto-Production / Self-Released

From: France

9,1

Guillaume Desmeules - August 19

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

“On n'est jamais si bien servi que par soi-même” est une expression qui est de mise ces temps-ci. L'apparition de nouveaux artistes, dont des multi instrumentalistes à la Mike OLDFIELD, abondent et bon nombre préfèrent se produire eux-mêmes, et la qualité reste aussi bonne! L'Alcôve est le projet d'un français prénommé Ry NYX, artiste bien connu dans le monde underground en France ayant été dans le groupe de métal progressif ADIAPHORIA puis attaché de presse pour des artistes de musique prog. Après quelques années à composer, réaliser et produire son oeuvre, son premier album, “Dead End”, sorti en mars dernier. Auto-proclamant sa musique d'énigmatique et puissant Trip rock, sa musique est en effet un mélange d'électro, de rock plus corrosif et une touche de prog.

 

Sous son air d'introduction hip hop, “The Boogeyman” est plutôt une pièce solidement rock qui fait un heureux mélange entre TOOL et TOMAHAWK ; la voix ressemble d’ailleurs au mythique Mike PATTON. On tombe en terrain Rock industriel dans “No Atlanta No Florida” avec de multiples effets électroniques qui voyage un peu partout. Le rock laisse place un moment à l'électronique et une ambiance très planante à la RADIOHEAD dans “Echolocation” pour exploser à mi-chemin en trance rock très intéressante qui s'estompe malheureusement trop rapidement. L'exploration électronique continue dans “Only You” avec la merveilleuse participation de SPELL au chant qui apporte un coté presque lounge tout en douceur. Le rock revient au galop dans “Yes Man” avec une pièce qui débute dans la joie avec un son très rock indie à la ARCTIC MONKEYS pour sortir un riff plus tranchant fort intéressant à mi-chemin. “Icelandic Song” est un mélange très bien dosé entre une ambiance électronique très mélodieuse accompagné de piano et des moments rock pour nous déstabilisé juste un tout petit peu et, personnellement, j'aime bien ça ainsi! Du haut de ces 7 minutes et demie, il réussit à faire un crescendo musical qui atteint un sommet rock bien mordant à la toute dernière minute. “Nothing to Say” apporte une douce atmosphère presque religieuse à l'oeuvre, soulignons d'ailleurs la voix très bien maitrisée et enveloppante sur celle-ci de Ry NYX. “Endlessly Fights” suit dans la même veine mais en étant un peu plus rock mais dans un ambiance toujours aussi paradisiaque. Sur une voix plus rauque et un rock acoustique presque country, “Dead End” est tout aussi efficace et me fait un peu penser à FAITH NO MORE. La semi-instrumentale “Marathon” termine l'album avec un mur de son très sombre débutant tout en douceur en zone énigmatique et inquiétante pour sortir une guitare saturée bien pesante à mi-chemin et en rajoutant des voix et des chants en arrière-plan ; une idée intéressante mais j'aurais aimé avoir eu plus d'élaboration.

 

Bref, « Dead End » est un bon trip musical qui varie d'un style à un autre avec une modération bien dosé. Le coté électronique ne tombe pas trop dans l'excès comme peut l'être NINE INCH NAILS tout en étant pas trop dans le rock bien agressif non plus. La production aussi est impeccable tout au long de l'album et mérite qu'on lui lève le chapeau pour son énorme travail. 2019 est une année assez productive et talentueuse en matière de prog, et L'ALCÔVE fait partie du lot à écouter sans craintes!  

 

PISTES / TRACKS

 

1. The Boogeyman (4:38)

2. No Atlanta, No Florida (3:10)

3. Echolocation (3:40)

4. Only You (6:06)

5. Yes Man (3:36)

6. Icelandic Song (7:32)

7. Nothing To Say (4:32)

8. Endlessly Fights (4:41)

9. Dead End (4:16)

10. Marathon (5:18)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Ry Nyx: Vocal, Guitar, Bass, Keyboard, Battery
Spell: Vocal (Guest)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019