CHRONIQUE / REVIEW

kevin kastning

piano 1

Releases information

Release date: February 12, 2019

Format: Digital, CD

Label: Greydisc Records

From: USA

8,0

Serge Marcoux  - April 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

J’ai découvert les talents de luthier et de musiciens de KEVIN KASTNING grâce à son précédent album solo « 30/36 ». Cependant, en plus d’être un maître à la guitare, il joue aussi de la mandoline, de la basse et voici qu’il nous présente son premier album en tant que pianiste. Après avoir participé à une quarantaine d’albums étalés sur une trentaine d’années en tant que guitariste il ajoute maintenant 230 cordes à son arc mélodique. En effet, en moyenne, un piano possède 230 cordes qui sont associées aux 88 touches du clavier. À l’écoute du tout simplement nommé « Piano 1 », il est assez évident qu’il est aussi compositeur de musique classique moderne. Le musicien souligne d’ailleurs que des pianistes comme BACH, BARTOK ou SCHOENBERG ont exercé une influence sur son jeu. L’autre influence que l’on peut noter est celle des pianistes comme Keith Jarrett et Chick Corea alors qu’ils enregistraient pour la maison de disque ECM, notamment, et produisaient des albums qui plongeaient dans des atmosphères singulières, à la limite un peu angoissantes par moment. C’est ainsi que certaines pièces dégagent une aura de mystère, alors que d’autres évoquent les vastes espaces un peu austère à l’image de la pochette d’ailleurs. Cependant, même s’il utilise un instrument différent et que la guitare est totalement absente, j’ai ressenti et entendu une façon d’aborder la musique. Dans son approche, il laisse celle-ci respirée si je peux dire. Les notes ont leur importance et leur place. Son ami et collaborateur de longue date, Sándor Szabó, écrit ceci au sujet de son approche pianistique, « Lorsqu'il m'a montré ses pièces pour piano, j'ai pensé à un alchimiste qui a commencé à distiller secrètement quelque chose de spécial à partir d'un mélange liquide très dense et complexe. Finalement, il en résulte une fine matière volatile, jamais vue auparavant, qui flotte légèrement et brille à travers l’éprouvette. »

 

Au-delà même du fait d’enregistrer un album solo de piano alors qu’il est d’abord guitariste, ce qui épate surtout c’est que les pièces retenues pour « Piano 1 » sont improvisées en studio et constituent des premières prises. Néanmoins, il précise qu’il avait un concept global pour les compositions et une direction en tête pour l'album, et qu’il construisait les morceaux pour les adapter à cet album. Le résultat musical est quelquefois aventureux mais sans plonger dans une complexité débridée ou inaccessible, au contraire l’écoute est éminemment agréable. L’album évoque tout autant l’univers classique que celui du jazz ou même de la musique ambiante mais jouée au piano. Si « Piano 1 » peut difficilement être qualifié de rock progressif, je crois sincèrement qu’il peut plaire aux amateurs du genre. Ce fut mon cas.

 

PISTES / TRACKS

 

Construction 1
1. Construction 1a  (6:35)
2. Construction 1b  (4:15)
3. Construction 1c  (4:51)
Construction 2
4. Construction 2a  (6:17)
5. Construction 2b  (6:43)
Construction 3
6. Construction 3a  (10:15)
7. Construction 3b  (7:50)
8. Component Factor I  (8 :01)
9. Element Sector I (9 :30)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Kevin Kastning : piano

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019