CHRONIQUE / REVIEW

karmamoi

the day is done

Releases information

Release date: November 30, 2018

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production / Self-Released

From: Italie / Italy

8,6

Philippe André - January 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Quatrième album en sept ans pour la formation transalpine KARMAMOI.  Une formation où ne subsiste qu'un seul membre d'origine, en la personne du multi instrumentiste et compositeur principal Daniele GIOVANNONI, auquel nous pourrons ajouter le bassiste Alessandro CEFALI, ce dernier étant présent sur seulement trois des huit titres de ce « The Day is Done ».

  

Le voyage commence par la pièce éponyme, de près de sept minutes, relativement calme, avec de la batterie et de la guitare électrique seulement dans son dernier tiers.  C’est une pièce basée sur des vocaux éthérés, un piano délicat et de la flute. « Take My Home » poursuit sur la même voie. Très calme (piano/voix féminine) pendant trois minutes avant que la guitare d'Alex MASSARI ne déchire brillamment l'espace sonore agrémentée d'un solo de flute de Geoff LEIGH (Remember HENRY COW il y a bientôt un demi-siècle de cela).  Une flute qui sera la grande vedette de ce morceau jusqu’à son terme.  Sans temps mort, nous enchainons sur la pièce la plus étendue de l'album « Portrait of a Man » un peu plus de onze minutes et toujours issue de la même filière : pianistique (Luca UGGIAS) au début et le morceau qui s'enflamme par la suite avec ici des vocaux un peu plus graves que dans les pièces précédentes, (c'est pourtant toujours Sara RINALDI au chant) avec une guitare basse très présente (Alessandro CEFFALI, le bassiste originel donc) et la guitare solo d'Alex MASSARI en verve elle aussi.  Mon titre préféré sera « Getaway » pour des raisons faciles à deviner pour celles et ceux qui me lisent. Le titre est instrumental et il dispose d'arrangements de cordes fabuleux (un grand merci à Emilio MERONE), un must dans le genre que vous pouvez écouter et réécouter en boucle sans aucune lassitude.

 

 J'occulte volontairement les titres 5 et 8, très courts, qui sont plus des respirations musicales qu'autre, chose même s'ils font partie d'un tout puisque « The Day is Done » est un album conceptuel, eh oui je ne vous l'avais pas dit. C'est l'histoire de deux frères syriens, Omar et Mohammed qui ont fui la guerre dans leur pays pour rejoindre LONDRES et qui se sont retrouvés prisonniers le 14 juin 2017 de l'incendie de la Grenfell Tower, où 89 personnes ont péri dont Mohammed, son frère étant dans l'incapacité de pouvoir le sauver…Le destin est cruel mais c'est le destin que peut avoir tout être humain.  « Your Name » où l'on reconnait clairement la guitare basse de Colin EDWIN, ronde et chaloupée, est plus basique que les pièces précédentes tout en étant foncièrement différent, plus mid-tempo, mais un tempo lancinant, pas désagréable, une ode au frère disparu donc avec une certaine noirceur dans le rythme et les paroles bien entendu, une pièce soutenue par les divines vocalises de Sara RINALDI.

  

Il nous reste l'autre épique de l'album « Mother's Dirge » qui approche les onze minutes et qui a été choisie par le groupe comme présentation de l'opus sur les réseaux sociaux et aux médias spécialisés.  Choix pour le moins curieux qui ne reflète pas l'atmosphère générale du disque, car c'est la pièce la plus étrange (enfin pas trop quand même), la plus énergique en tout cas (la seconde moitié du morceau où la six cordes d'Alex MASSARI fait feu de tout bois), avec un passage rappé autour de la sixième minute (Valerio SGARGI), bizarre pour le moins, PENDRAGON s'y était essayé sur « Passion » en 2011 et je n'avais pas été personnellement convaincu par la démarche…En résumé j'ai beaucoup apprécié cette oeuvre de KARMAMOI qui figurera en bonne place dans mon classement 2018, une formation que l'on peut désormais classer dans le « Dark wave » progressif suite à l'écoute de ce "The Day is Done".

 

PISTES / TRACKS

 

1. The Day Is Done (6:52)

2. Take My Home (8:47)

3. Portrait Of A Man (11:20)

4. Getaway (7:43)

5. Running Through The Lands (2:58)

6. Your Name (8:50)

7. Mother’s Dirge (10:50)

8. Lost Voices (1:21)

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Alex Massari : Guitar, backing vocals

- Daniele Giovannoni : Drums, keyboards, backing vocals, composer

 

With:

- Sara Rinaldi : Vocals

- Valerio Sgargi : Rap (7)

- Emilio Merone : Piano (1), keyboard solo (7), strings arranger (4, 6)

- Luca Uggias : Piano (2, 3)

- Lara Bagnati : Flute (1)

- Geoff Leigh : Flute (2)

- Alessandro Cefalì : Bass guitar (1, 3, 5)

- Colin Edwin : Bass guitar (2, 6, 7)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019