PROFIL RAPIDE / QUICK PROFIL

JPL

LE LIVRE BLANC

Releases information

Release date: March 21, 2017

From: France

Alain Massard - May 2019

8,3

JPL, le leader des groupes NEMO et WOLFSPRING a sorti en 2017 son « Livre blanc » et dernièrement j’ai eu le plaisir de chroniqué « JPL - Retrospection Vol.3 »  https://www.profilprog.com/jpl-retrospections-vol-3-review ! Et bientôt je vais vous parler de la réédition de « Nemo – Présage en 2018 » Mais nous n’avions jamais chroniqué « Le livre Blanc » sur Profilprog.  Alors pourquoi ne pas profiter de l’occasion de vous en glisser un mot ! C’est pour moi le plus abouti de ses créations avec 9 titres et plus d’une heure de musique sur le thème de la méfiance des religions.  Au niveau musical, on plonge ici dans des atmosphères typiquement PROG où le son nous emporte dans des lieux oniriques de toute beauté, avec l’aide du batteur de NEMO et de WOLFSPRING.  On n’oublie pas le chant de LAZULI à un moment dans ce disque. L’ambiance fait plus rock mélodique avec une présence de la guitare acoustique, mais très vite ce sont bien des développements élaborés avec ruptures de rythme qui donnent un niveau de prog-métal évolutif. Le bémol vient à mon sens de la voix trop poussive manquant de créativité musicale, faisant paradoxalement encore plus la part belle aux envolées instrumentales.  C’est en tout cas très écoutable pour qui a oublié qu’un grand groupe français a joué dans les veines de JPL!

 

« Un livre ouvert » ouvre sur une diversité musicale avec acoustique en intro puis combat de riffs de guitares, de batterie et de piano. « L’ermite » est encore plus élaboré avec une progression basée elle sur un riff entêtant de pure beauté, allez à la déviation prog à 4’35’’et vous comprendrez, ma préférée! « Joker » titre en anglais qui baigne sur des résurgences DEEP PURPLE évidentes! « Trompe la mort » avec des voix plaintives et une guitare qui fait son taff mais sans plus. « L’étoile du nord » qui pour moi représente du futur de JPL à savoir un LAZULI plus sur la guitare que la léode et sa musique à texte, et ce riff simple mais ravageur emmenant sur une digression prog soutenue! « Convoléances » la ballade de l’album douce ,guitare spleen et cristalline avec une batterie présente et bien détachée; « La peste et le choléra » sur un air sudiste à la ZZ TOP emmène sur une digression plus incisive niveau texte, perso j’ai toujours trouvé qu’il y avait d’autres espaces à cela, sinon niveau prestation musique j’y ai retrouvé un peu de claviers de RUDESS, au niveau voix, ça passe aussi super bien, le final a un quelque chose de ANGE qui m’a fait fondre encore un peu plus!  « Jehanne » est le second morceau majeur avec tout ce qu’il faut pour partir très loin, et le plus, c’est que cet univers musical change à chaque écoute: il y a de l’occitan à la MINIMUM VITAL dedans par instants, un must quoi! « Le livre blanc » ou l’instrumental final pour revenir en douceur.

 

Voilà, un CD qui aurait dû avoir plus de lisibilité et de reconnaissance, un disque comme on imagine mal que ça puisse encore exister en France avec du son, de la profondeur, du NEMO en plus nerveux qui devrait ravir plus encore les fans de prog hors-France!  Un grand plaisir aussi de l’avoir chroniqué car c’était le seul que je n’avais pas fait l’effort d’écouter, à mon grand tort!

 

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019