CHRONIQUE / REVIEW

jolly

family

Releases information

Release date: June 22, 2019

Format: Digital, CD

Label: Glassville Records

From: USA

8,6

Alain Massard - September 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

JOLLY est un groupe de musique pop-prog tirant sur les errances de MUSE, de RADIOHEAD, de THE MISSION, et de KILLING JOKE d’un côté. D’OCEANSIZE, de FAITH NO MORE, de PORCUPINE TREE voire de RIVERSIDE d’un autre côté, de PARADISE LOST, de LEPROUS ou du KILLING JOKE dernière mouture (en son plus lourd) entre les deux côtés! JOLLY fait donc dans du rock-prog-alternatif, voire du métal-prog, sinon JOLLY fait du JOLLY. Groupe débutant en 2009, révélé à mes oreilles avec le « The Audio Guide To Happiness vol.1 » et son rythme entêtant, innovant et envoûtant! JOLLY qui a mis donc 6 ans à sortir son 4e album en se servant d’une plateforme participative Patreon et qui réunit ici tous ses titres sortis au fur et à mesure.

 

« Lie to Me » avec son piano à la PARADISE LOST, juste sur l’intro puis part sur un son lourd, gras, dynamique flirtant directement avec du métal prog new-wave ! La voix est claire, servant plus à donner du rythme à la section rythmique qui devient même « djent » lors du passage prog; c’est beaucoup plus lourd que leurs productions précédentes. « Lazarus » avec sa voix off en intro, distille un air pesant, agressif, oriental et donne dans un air presque hypnotique, catatonique aussi; la fin repart sur un riff métallique de fin de 2nde guerre mondiale, épique; possibilité de transe en concert avec ce titre, réel bijou!  « Rain », titre accroché, part sur un air plus pop, plus doux, mettant à l’avant le piano puis une guitare plaintive, dénote un peu avec le début du CD, tirant plus vers la ballade et manquant de relief. « Ava » arrive avec un son plus électronique « BONTEMPI » pour un titre fruité, coloré, pied de nez au mouvement new-wave d’antan? En tout cas, la 2e partie explose et donne enfin un peu plus de poids. « Who Will Remember » est un interlude voulant rappeler qu’on est à l’intérieur d’un groupe progressiste? Il permet de reposer nos sens avec cet intermède musical comme je les aime, venu de nulle part.

 

 « Let Go » est la meilleure piste de l'album! Il y a de tout dedans, une ballade à priori en début juste pour brouiller les cartes, de la guitare acoustique puis un air qui part sur des pistes convexes avec déambulations successives, douces, lourdes, envoûtantes et passages atmosphériques; un titre à écouter au casque. A noter l’hommage au guitariste de RIVERSIDE décédé pendant une tournée en 1ere partie. « Violet » a du mal à soutenir la comparaison derrière, distillant un titre au refrain lancinant sur une composition basique à la TEARS FOR FEARS. Pas mal du tout. « Circuit Heaven » arrive avec un message de l’au-delà de Stephen Hawking. Ce titre part à nouveau sur un refrain trop facile, sorte de chanson bouche-trou jusqu’au milieu et là petit break plus atmosphérique, plus planant avec envolée de notes permettant un final de haute volée; c’est simple et c’est beau. « With Me » ou la ballade tout en douceur, air ralenti, presque langoureux avec cette voix plus musicale que verbale et ce solo de guitare jouissif que l’on aurait bien voulu avoir plus tôt.

 

JOLLY a fait du JOLLY, ça déjà c’est bien; Le groupe s’est repris après un ouragan qui a détruit pas mal de matos et de bandes et qui m’avait surpris avec des compositions bien fruitées et diversifiées. Là par contre ils font un peu trop dans la redite et ce ne sont pas les écoutes successives qui me contrediront; Le groupe joue dans un genre assez compliqué et assez fermé où toute nouveauté est assez mal perçue et où toute recherche de nouveaux sons peut être mal vécue! Le band a rempli son contrat avec un peu des deux. Mais JOLLY fait de la musique pour lui et pour ses fans adhérents et se satisfait de ça.

 

*A noter qu’il y a une édition de luxe avec 5 morceaux bonus dont « Love », ballade entêtante au crescendo explosif continuant un peu sur « With Me »; « Endless Ground » et « Ava (acoustic) » reprenant un air du 1er CD avec l’accentuation de ce que faisait si bien TEARS FOR FEARS! « Masquerade » aïe pour un moment djent décapant qui vaut le détour. « For Isaac », plus torturé, dans le genre ballade djent cette fois pour confirmer que JOLLY innove malgré la sensation de redite.

 

PISTES / TRACKS

 

1. Lie To Me (06:37)

2. Lazarus (Space Masala) (06:25)

3. Rain (04:56)

4. Ava (04:52)

5. Who Will Remember (When You Forget) (02:11)

6. Let Go (10:42)

7. Violet (04:39)

8. Circuit Heaven (06:55)

9. With Me (04:36)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Anadale : Vocals, guitar
Joe Reilly : Keyboard, sampler
Anthony Rondinone : Bass, vocals
Louis Abramson : Drums

 

With:
Angelo Chery: Violin on track 2
Shaun Roland: Narration on track 2
Michael Herczeg: Trumpet on track 8

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019