CHRONIQUE / REVIEW

in vino veritas

grimorium magi

Releases information

Release date: July 26, 2019

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production / Self-Released

From: Italie / Italy

8,4

Denis Boisvert - January 2020

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

In Vino Veritas (nom malheureusement trop commun: au moins 6 groupes le portent ou l’ont porté) a le mérite de couvrir un niche très particulière, la musique folklorique païenne d’époque médiévale. Il fallait bien des comparses italiens assez originaux pour nous l’offrir de la bonne façon. En passant oubliez le digital est restez dans le son analogue avec des instruments d’époque comme la musette, le ‘Hurdy Gurdy’: un violon à manivelle ou cet instrument scandinave la ‘nyckelharpa’: un violon avec un clavier (chordophone). Ce serait déjà assez mais comme on le sait les italiens aiment chanter et on a aussi de belles harmonies vocales. Ils aiment aussi le théâtre et ils incarnent bien leurs personnages si vous vous donnez la peine d’aller voir sur internet leurs vidéos ou même leurs prestations en spectacle.  De quoi induire une transe ou de vous faire accuser de sorcellerie! 

 

Passons à la musique. ‘Grimoire de magie’ est une suite de onze piécettes courtes de 2 à 4 minutes, surtout instrumentales et dansantes voire ensorcelantes. Le son médiéval est omniprésent et montre à quel point la musique folklorique celtique et européenne dérivent des mêmes racines: carnaval populaire, instruments simples et souvent de fortune, air de danse répétitif. Nos amis italiens montrent une belle maîtrise des instruments et restent fidèles aux traditions. Ils ont nettement dépassé le stade du projet de recherche et leurs joyeuses élucubrations (possiblement bien arrosé avec du sérum de vérité rouge?) montrent une belle maturité, un engagement total et un plaisir contagieux qu’ils se plaisent à transmettre.

  

Parmi les pièces chantés on retrouve du latin, mais aussi une belle voix anglaise féminine sur ‘Morgana’ et de l’italien sur ‘Il Matteo E Il Suo Scettro’ (le fou et son sceptre, une référence au tarot). Parmi les pièces étonnantes on retrouve ‘Serpens Mundi’ avec des airs des violons et des saveurs orientales. ‘Taranis’ avec un rythme soutenu et des harmonies vocales un peu bizarres et lugubres, démontre beaucoup d’originalité. ‘Maginobi’ est très gallois. ‘Mezunemusus’ fait référence à un monument antique d’origine étrusque mystique et la musique l’exprime bien. ‘Gargoyle’ est du celtique pur et dur avec cornemuse et percussion et même des vocalises pour compléter le tout. Étonnant et sublime. 

 

Bref un album original, très travaillé, bien construit et très plaisant à l’écoute. Non ce n’est pas du rock progressif mais on y retrouve les racines de toute la musique populaire moderne, des airs de danse irrésistibles et un peu de culture ne fait jamais de tort.

 

PISTES / TRACKS

 

 1. Serpens Mundi (4:52)

 2. Precatio Terrae (4:26)

 3. Danzo Del Troll (3:16)

 4. Benandanti (3:16)

 5. Taranis (4:21)

 6. Mabinogi (3:40)

 7. Mezunemusus (2:37)

 8. Gargoyle (2:49)

 9. Morgana (4:33)

10. Carmina Skaldica (2:37)

11. Il Matto E il Suo Scettro (3:43)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Arthuan Rebis: Vocals, nyckelharpa, gaita, bouzouki, celtic harp, keyboards; flute, guitar(11)

Sir Achille Nicolazzi: Vocals, hurdy-gurdy

Nicola Caleo: Drums and sequencer

Nicola Bellulovich: Flutes, sax, didgeridoo

Emanuele Ysmail Milletti: Fretless bass

Invités: Federica Lanna: Vocals (9), Alessandro De Palma: Chalumeau (11), Corrado Perazzo: Musette (8)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020